Partenaires

logo Sphere
CNRS
Logo Université Paris-Diderot Logo Université Paris1-Panthéon-Sorbonne


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Membres > Distinctions > Jean-Jacques Szczeciniarz, lauréat du prix Georges Charpak de l’Académie des sciences

Distinctions

Jean-Jacques Szczeciniarz, lauréat du prix Georges Charpak de l’Académie des sciences

JPEG




L’Académie des sciences, en sa séance du 30 juin 2015, a voulu souligner l’intérêt qu’elle portait aux recherches de Jean-Jacques Szczeciniarz en lui décernant le prix Georges Charpak :

" Le prix est décerné à Jean-Jacques Szczeciniarz, professeur à l’université Paris Diderot à Paris, historien philosophe des sciences de tout premier plan.
Son travail a porté sur l’astronomie, puis sur les mathématiques.
Sa thèse est une étude passionnante de l’œuvre de Copernic et la façon dont celui-ci a subverti la tradition issue de Ptolémée et Aristote.
Ses efforts portent sur la reconquête des liens entre la philosophie et les sciences en acte. Il est un des rares philosophes français à pouvoir travailler dans les mathématiques contemporaines récentes. Après un travail sur l’œuvre de Gauss, il s’efforce actuellement de mettre au jour l’intérêt philosophique de l’œuvre de Grothendieck et de certaines thématiques récentes de la physique mathématique."



Jean-Jacques Szceciniarz est directeur du département Histoire, Sciences, Philosophie de l’Université Paris Diderot et membre du laboratoire SPHERE, UMR 7219.
> Lire l’interview de J.-J. Szczeciniarz sur le site de l’Université Paris-Diderot


La séance solennelle de remise des Grands Prix 2015 s’est tenue sous la coupole de l’Institut des Sciences, le 24 novembre 2015.
> Voir la vidéo de la cérémonie (à partir de 1’02’)







* Prix annuel fondé en 2010 par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche,
en mémoire de Georges Charpak, Membre de l’Académie des sciences, prix Nobel de physique.
Ce prix récompense une personne auteur d’un travail de recherche dans les domanies
de l’histoire des sciences et épistémologie (en 2015), de l’éducation à la science (en 2016) et de la physique expérimentale des hautes énergies (en 2017).