Partenaires

logo Sphere
CNRS
Logo Université Paris-Diderot Logo Université Paris1-Panthéon-Sorbonne


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Publications > Ouvrages parus > Génération et substance. Aristote et Averroès entre physique et métaphysique

Génération et substance. Aristote et Averroès entre physique et métaphysique









Cristina Cerami (CNRS, SPHERE)



 :: W. De Gruyter, collection Scientia Graeco-Arabica 18
 :: xiv, 734 pages
 :: Décembre 2015
 :: ISBN : 978-1-61451-695-8






Ce livre constitue la première étude du rôle de la génération dans les systèmes philosophiques d’Aristote et d’Averroès (1126-1198). En s’appuyant sur de nombreux textes traduits du grec, de l’arabe et du latin, l’auteur propose une nouvelle lecture de la théorie aristotélicienne de la génération, ainsi qu’une interprétation de son renouvellement par le Commentateur. Les traités majeurs consacrés par Averroès à la physique générale, à la théorie des éléments et à la biologie d’Aristote sont, pour la première fois, examinés dans leur rapport mutuel et dans celui qu’ils entretiennent à la métaphysique. Cette étude transversale révèle les nouveaux enjeux philosophiques et épistémologiques au fondement du système d’Averroès : dans la lignée de l’aristotélisme essentialiste d’Alexandre d’Aphrodise et tout en réfutant la doctrine créationniste de certains théologiens de l’Islam, le philosophe cordouan établit le fondement a posteriori de tout savoir humain. La philosophie d’Averroès est ainsi réinterprétée comme un jalon fondamental d’une histoire qui, du monde grec à la modernité, scelle le destin commun de la philosophie naturelle et de la métaphysique.




TABLE OF CONTENT [download]



Introduction, p. 1

ARISTOTE


I. La génération substantielle dans le corpus philosophique d’Aristote : les critères d’une étude systémique, p. 23
Introduction : L’aporie d’une théorie générale de la génération, p. 23

§ 1. La complexité de la recherche physique d’après l’exégèse contemporaine, p. 27

§ 2. Que faut-il entendre par λογικῶς ?, p. 33

§ 3. Du λογικῶς au καθόλου, p. 38

§ 4. En général (καθόλου) et séparément (χωρίς) : l’analogie et l’organisation de la recherche physique, p. 44

§ 5. Étude générale et étude séparée de la génération : principes communs par analogie et principes propres, p. 50

§ 6. La génération substantielle dans la science de l’être, p. 54


Chapitre II : Les premières causes de la nature et du mouvement naturel dans son ensemble, p. 63
Introduction : L’étude de la génération de Phys. I, p. 63

§ 1. Recherche générale et démarche inductive : Phys. I et les principes communs par analogie, p. 64
§ 2. Les ensembles confus : Phys. I, p. 5–6, p. 70
§ 3. Le modèle de l’alternance, p. 74
§ 4. « Venir à être se dit en plusieurs sens » : la plurivocité du verbe γίγνεσθαι en Phys. I, p. 7, p. 78
§ 5 La génération absolue et la modifi cation de la seconde formule : la seconde partie de Phys. I, p. 7, p. 82
§ 6 Privation et matière : essentiellement deux, numériquement un, p. 85
Appendice : L’étude générale de la génération entre cinématique et cosmologie, p. 88
Conclusion, p. 95


Chapitre III : Du général au spécifi que : l’étude de la génération substantielle dans ses caractéristiques propres, p. 96
Introduction : Le De Generatione et Corruptione et la recherche des ἴδια, p. 96
§ 1. La théorie générale de la génération substantielle et l’unité du De Generatione et Corruptione, p. 98
§ 2. Du pluralisme au continu matériel : la notion de ὅλον au coeur de la théorie de la génération substantielle, p. 101
§ 3. Du moins déterminé au plus déterminé : le modèle explicatif propre à la génération absolue, p. 107
§ 4. Génération absolue et altération : le substrat matériel comme propriété constitutive, p. 115
§ 5. Matière, puissance et détermination : vers une théorie de la scala naturae, p. 123

Conclusion , p. 127


Chapitre IV : La mise en oeuvre de l’étude de la génération substantielle : la génération animale, p. 129
Introduction : La génération substantielle au tournant de la recherche biologique, p. 129
§ 1. Génération et reproduction : causes motrices, causes instrumentales et causes substratiques dans la génération animale par semence, p. 132
§ 1.1. Matière, forme et instrument, p. 134
§ 1.2. Quantité de chaleur et proportion du mouvement, p. 136
§ 1.3. Le pneuma comme force motrice : le soubassement de la vie animale, p. 140
§ 2. La génération animale comme constitution d’un nouvel individu, p. 144

§ 3. Amener à soi : la génération substantielle comme assimilation de l’autre et le fondement de la scala naturae, p. 148
§ 4. Le bas de l’échelle, p. 158
§ 4.1. Hybrides, stérilité et générations inachevées, p. 159
§ 4.2. Les générations dites spontanées, p. 161

Conclusion, p. 163


Chapitre V : Le quelque chose qui vient à être : substance et génération de la substance dans le livre Z de la Métaphysique , p. 165
Introduction, p. 165
§ 1. Γένεσις ἁπλῆ et ὂν ἁπλῶς, p. 166
§ 2. Le rôle des chapitres 7–9 dans la recherche de Métaphysique Z, p. 169
§ 3. Qu’est-ce qu’est la génération et qu’est-ce qui vient à être : Métaphysique Z7, p. 176
§ 3.1. Les principes de la génération : Met. Z7, 1032 a12–15, p. 176
§ 3.2. Les trois types de génération : Met. Z7, 1032 a15–b31, p. 182
§ 3.3. Le logos de la substance engendrée : Met. Z7, 1032 b31–1033 a5, p. 192
§ 4. Le statut ontologique de la forme : Métaphysique Z8, p. 197
§ 4.1. Les principes de la génération ne viennent pas à être : Met. Z8, 1033 a24–1033 b19, p. 198
§ 4.2. La réfutation de la théorie platonicienne des Idées : Met. Z8, 1033 b19–29, p. 203
§ 4.3 Un apparent contre-exemple au principe de synonymie : Met. Z8, 1033 b29–1034 a8, p. 207
§ 5. Le principe de synonymie et les générations πὸ ταὐτομάτου : Métaphysique Z9, p.209
§ 5.1. Les générations artificielles spontanées : Met. Z, p. 1034 a9–32, p. 213
§ 5.2. Les générations naturelles spontanées et les générations des accidents : Met. Z9, p. 1034 b7–19 et Met. Z9, 1034 a33–1034 b7, p. 222

Conclusion, p. 228


Conclusion : Fondements et résultats de l’étude de la génération d’Aristote, p. 230



AVERROES


Chapitre VI : L’étude de la génération substantielle et l’ordre du corpus physique d’après Averroès, p. 237
Introduction, p. 237
§ 1. Res communes. La première étape de la recherche physique et le principe épistémologique du niveau de généralité approprié, p. 241
§ 2. Res propriae. Les recherches spécifiques dans l’étude de la nature, p. 252
§ 2.1. La première étape des recherches spécifiques : le De Caelo et l’étude des parties simples de l’univers, p. 253
§ 2.1.2. La forme substantielle avant l’accident essentiel : l’unité du DC et le rapport entre DC III–IV et DGC II, p. 258
§ 2.2. L’étude générale de la génération substantielle : le De Generatione et Corruptione, p. 265
§ 2.3. La génération des composés : des phénomènes météorologiques aux corps vivants, p. 273

Conclusions, p. 282


Chapitre VII : Les racines universelles de la nature : l’étude générale de la génération, p. 284
Introduction, p. 284
§ 1. Certitude, autonomie et légitimité de la science de la nature : le Grand Commentaire de Phys. I 1, p. 287
§ 1.1. La physique comme science certaine : Subiectum et intentio, p. 291
§ 1.2. L’autonomie de la science physique : les causes éloignées et la polémique contre Avicenne, p. 300
§ 1.2.1. La distinction entre physique et métaphysique : l’être en tant que doué d’un principe interne de mouvement, p. 307
§ 1.3. La méthode du physicien : le signe et l’induction pour une fondation a posteriori de la science de la nature, p. 316
§ 1.3.1. Le chemin qui conduit de ce qui est plus clair pour nous à ce qui est « antérieur quant à l’être » : la preuve par le signe, p. 317
– a) Aperçus sur les antécédents gréco-arabes de la doctrine du signe, p. 320
– b) L’extension de la théorie de la démonstration et le débat avec Avicenne : la division et les accidents essentiels au fondement de la doctrine rušdienne du signe, p. 325
§ 1.3.2. L’induction comme instrument nécessaire du physicien, p. 336
– a) De l’ἐπαγωγή à l’istiqrāʾ : la distinction entre induction complète et incomplète, dialectique et scientifique, p. 338
– b) L’induction scientifique selon Averroès : les conditions quantitative et qualitative, p. 344
– c) L’induction scientifique contre l’« extrinsécisme » ašʿarite, p. 347
§ 2. Matière, contraires et qualités : la théorie de la génération substantielle dans le GC de Phys. I, p. 353
§ 2.1. Induction et principes contraires dans le GC de Phys. I 5–6, p. 356
§ 2.1.1. Du contraire à l’habitus, p. 357
§ 2.2. Le substrat de la génération et l’analyse secundum vocem dans le GC de Phys. I 7, p. 367
§ 2.3. De l’habitus à l’accident propre : la génération comme mouvement sui generis dans le GC de Phys. I 7, p. 371
§ 2.4. La matière première selon Averroès : perdre la forme pour s’assimiler à Dieu, p. 382
§ 3. Génération, mouvement et continuité dans le GC de Phys. V et VI, p. 395
§ 3.1. La génération comme transformation des « qualités substantielles » dans le GC de Phys. V, p. 397
§ 3.2. La génération substantielle au prisme du changement selon la relation dans le GC de Phys. VI, p. 400
§ 3.2.1. L’instant de la génération : la génération substantielle comme changement per aequivocationem, p. 402
§ 3.2.1. La génération substantielle comme « mouvement composé », p. 411

Appendice I : Les enjeux ultimes de la generatio communis : le Grand Commentaire de Phys. VIII, p. 421
a) La génération comme mouvement sui generis garantit l’éternité de l’univers, p. 421
b) Création ex nihilo : une tromperie divine ?, p. 424
c) Altération substantielle vs génération ab aeterno, p. 428

Appendice II : Génération, détermination (taqdīr) et providence : le minimum naturale comme primum generatum, p. 429
Conclusions, p. 437


Chapitre VIII : La voie vers le plus parfait. L’étude propre de la génération substantielle : des éléments aux êtres vivants, p. 440
Introduction, p. 440
§ 1. Les traces de la vérité : la génération absolue comme changement vers ce qui est plus noble, p. 445
§ 2. Formes, qualités et concomitants : l’intensification et l’affaiblissement des « qualités aff ectives » au fondement de la génération, p. 456
§ 2.1. Altération et génération : la corporéité comme substrat par accident, p. 457
§ 2.2. Accroissement et génération : une analogie structurelle, p. 460
§ 2.3. Contact, action/passion et mélange : la génération des éléments comme variation des « qualités affectives », p. 463
§ 3. La génération des vivants : matière, forme et définition de la substance dans le commentaire du Livre des animaux, p. 474
§ 3.1. La complexion au coeur de la génération des animaux : le rôle de la traduction arabe et le débat avec Galien, p. 480
Le père-agent, p. 480
La mère-matière : l’analogie entre le sang menstruel et la semence masculine, p. 487
§ 3.2. Le mélange qualitatif contre la théorie de la double semence, p. 490
§ 3.3. Contact, transfert de qualités et complexion dans la génération animale : la chaleur naturelle comme instrument de la virtus formativa, p. 500
§ 3.4. De la forme en puissance à la puissance de la forme : la virtus formativa comme « force dynamique », p. 511
§ 3.5. Le rôle des corps célestes dans la génération animale, p. 517
§ 3.6. Complexion, parties de la forme et formes des formes contre l’existence d’une pluralité de formes, p. 521

Conclusions, résultats et enjeux de l’étude propre de la génération substantielle : retour sur la polémique avec Avicenne, p. 524


Chapitre IX : La noblesse de l’être : physique, ontologie et théologie dans le Grand Commentaire de la Métaphysique , p. 535
§ 1. La métaphysique comme science, p. 535
§ 1.1. La primauté de la science des causes suprêmes, p. 536
§ 1.2. La lecture causale du πρὸς ἕν et l’ontologie gradualiste au fondement de l’unité et de l’universalité de la métaphysique, p. 542
§ 1.3. La métaphysique comme théologie : la primauté de la cause finale et l’acte comme fondement de l’être, p. 546
§ 2. La doctrine de la substance dans le livre Z de la Métaphysique, p. 554
§ 2.1. Alexandre d’Aphrodise et la structure de Met. Z, p. 554
§ 2.2. Substance première pour nous, substance première par nature : l’enjeu de Met. Z d’après Averroès, p. 557
§ 3. Le Grand Commentaire de Met. Z7–9. L’homme engendre l’homme et le soleil aussi : le principe de synonymie contre toute forme de créationnisme, p. 567
§ 3.1. Les trois types de génération : le GC de Met. Z7, p. 573
§ 3.1.1. Les trois caractères communs à toute génération : le GC Met. Z7 (1032 a12–30), c. 22, p. 574
§ 3.1.2. Le principe de synonyme dans les productions artificielles : le GC de Met. Z7 (1032 b5–b 4 [… ] 1032 b20–29), c. 23, p. 580
§ 3.1.3. La matière et la forme dans la définition des substances engendrées : le GC de Met. Z7 (1033 a1–8 et 1033 a8–19), cc. 24–25, p. 588
§ 3.2. La forme ne peut ni venir à être ni engendrer : le GC de Met. Z8, p. 591
§ 3.2.1. La forme n’est pas composée : le GC de Met. Z7 (1033 a19)-Z8 (1033 b5), c. 26, p. 597
§ 3.2.2. La forme n’a pas d’essence : le GC de Met. Z8 (1033 b5–19), c. 27 :, p. 603
§ 3.2.3. La forme n’engendre pas : le GC de Met. Z8 (1033 b19–1034 a8), c. 28, p. 606
§ 3.3. Les générations dites « spontanées » : le GC de Met. Z9, p. 613
§ 3.3.1. Quand l’art parachève la nature. Le principe de synonymie dans les générations par art et par nature : le GC de Met. Z9 (1034 a9–21)-(1034 a21–30), cc. 29–30, p. 615
§ 3.3.2. La causalité perpendiculaire. Le principe de synonymie dans les générations dites « spontanées » : le GC de Met. Z9 (1034 a30-b7), c. 31, p. 622
Alexandre et Thémistius sur les générations spontanées, p. 626
Le Donneur des formes comme cause de la génération : Averroès contre Avicenne ?, p. 633
La solution d’Averroès : Causalité instrumentale, action cosmique et synonymie divine, p. 653

Conclusion : La providence divine comme enjeu ultime de la métaphysique, p. 666



Conclusion : D’Aristote à Averroès. La théorie de la génération au coeur du néo-aristotélisme, p. 672


Bibliographie, p. 677
Index des lieux, p. 707
Index des termes grecs, p. 721
Index des termes arabes, p. 724
Index des termes latins, p. 730