Partenaires

logo Sphere
CNRS
Logo Université Paris-Diderot Logo Université Paris1-Panthéon-Sorbonne


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Pratique > Identifiant ORCID et travaux de recherche

Identifiant ORCID et travaux de recherche

Qu’est ce qu’ORCID ?

PDF - 169.8 ko

Source : http://www.eprist.fr/wp-content/upl...

ORCID (Open Researcher and Contributor Identifier) est un système international dont l’objectif est d’attribuer des identifiants numériques persistants.


Ces identifiants permettent de distinguer les chercheurs de manière univoque (en cas de noms multiples, d’homonymie, d’absence du prénom) dans les travaux de recherche (publications, données, reviewing, brevet) dans les différents systèmes d’information et bases de données bibliographiques.


Il existe actuellement 2 834 011 identifiants ORCID dont 72 083 comptes en France [Comptage à partir d’un email en .fr ou France renseigné ou affilié à une institution française - source ORCID novembre 2016].

ORCID gère et propose une plateforme qui offre des services et des procédures pour interconnecter les systèmes d’information.

Il est porté par l’association internationale et à but non lucratif ORCID regroupant actuellement 500 membres. Les décisions sont prises collégialement au sein d’un conseil d’administration par les représentants d’universités, organismes de recherche, éditeurs, financeurs, etc.

ORCID met à disposition de façon publique sur leur site toutes les données publiques récupérées dans les profils, ce qui limite fortement le risque de captation exclusive et abusive des données. En outre, la plateforme est développée en open source et les données sont dupliquées sur le continent européen.



Etat des lieux

En France, l’Institut National du Cancer, le CIRAD, IRSTEA et l’IFREMER ont adhéré et l’IFREMER a mis en œuvre une interconnexion avec son annuaire et archive ouverte institutionnelle.

L’HCERES demande depuis la campagne 2016 d’évaluation des unités de recherche les numéros ORCID des publiants de l’unité. Il n’y a pas d’obligation à le renseigner. De même l’ANR propose, pour les projets 2017, de renseigner le numéro ORCID dans les soumissions de façon non obligatoire.

Science Europe recommande l’adoption d’ORCID pour l’identification des chercheurs dans les systèmes d’information, dans son position statement2 publié en novembre 2016 [http://www.scienceeurope.org/wp- content/uploads/2016/11/SE_PositionStatement_RIS_WEB.pdf].

L’éditeur Wiley oblige maintenant tous les auteurs d’un manuscrit à avoir un ORCID [http://www.stm-publishing.com/wiley...]. C’est une tendance qui s’accentue [http://orcid.org/blog/2016/11/29/th...].



Les bénéfices pour les chercheurs

Toute personne peut se créer un compte ORCID gratuitement.
ORCID est un identifiant multi usage qui accompagne le chercheur durant toutes les étapes de la production scientifique. Il est propre au chercheur et ne varie pas au cours de sa carrière. Il permet de :

  • désambiguïser les noms d’auteurs,
  • rassembler les produits de l’activité du chercheur gérés par différents systèmes d’information ou bases de données (archives ouvertes, annuaire, Web of ScienceTM)
  • constituer un CV avec ses affiliations, ses financements et ses travaux de recherche de façon simple et automatisée,
  • éviter les multiples saisies par les chercheurs de leurs listes de productions,
  • relier les identifiants utilisés dans les applications majeures : ScopusId et ResearcherId notamment. Il devient ainsi, de fait, un référentiel d’auteurs unificateur.

Sur la plateforme ORCID, c’est le chercheur qui décide des informations qu’il veut voir affichées sur son compte ORCID suivant 3 niveaux de diffusion (public, sur autorisation, confidentiel). En cas d’interconnexion avec d’autres applications, seules les informations autorisées sont transférées ou récupérées sur/depuis un compte ORCID.

Il est d’ores et déjà utilisé dans de nombreuses applications (dépôt des manuscrits chez les éditeurs, réponse à appel à projet, demande de financement, processus d’évaluation, valorisation d’un CV).



Les bénéfices pour les institutions de recherche

L’utilisation de la plateforme ORCID permet de valoriser l’activité des chercheurs, des laboratoires et des équipes sur la plateforme ORCID. ORCID ne rentre pas en concurrence avec les archives ouvertes, le processus de dépôt dans les archives ouvertes peut être conservé. L’archive ouverte ou/et l’annuaire sont référencés sur la plateforme ORCID et se trouvent ainsi valorisés.

L’usage généralisé d’ORCID (plateforme des éditeurs et SI des institutions) permet de faciliter le repérage des productions des chercheurs dans les différentes bases de données internationales (WoS, Scopus, PubMed).