Partenaires

logo Sphere
CNRS
Logo Université Paris-Diderot Logo Université Paris1-Panthéon-Sorbonne


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Archives > Axes de recherche : 2012–2017 > Axe 2012–2017 : Histoire de la philosophie de l’antiquité à l’âge classique > 3 Ethique et politique / 2012–2017

Axe Histoire de la philosophie de l’Antiquité à l’Age classique 2012–2017

3 Ethique et politique / 2012–2017

JPEG

- Thématiques
- Membres
- Séminaire

Thématique 2012–2017

Ce sous-axe s’inscrit, comme les autres sous-axes, dans le développement des traditions platoniciennes et aristotéliciennes. Il rassemble des travaux dédiés à l’éthique et à la politique socratiques, à la philosophie politique platonicienne et aristotélicienne, enfin à la réception et à la transformation de la pensée politique grecque dans les moyens-ages arabes et latins. Un clivage important s’effectue selon que l’on privilégie la tradition platonicienne ou l’aristotélicienne, comme on le voit lorsqu’on développe la pensée politique médiévale chez Jean de Salisbury avant la réception de l’aristotélisme.

Dans le cadre du projet ANR JCJC « SOCRATES » dirigé par D. El Murr, un séminaire mensuel est consacré à l’éthique et à la politique socratiques. Amorcé en 2011-2012 avec la traduction et le commentaire de la doxographie aristotélicienne sur Socrate et des Lettres socratiques, ce travail se poursuivra avec l’étude de la doxographie patristique grecque et latine, des différentes vies de Socrate (chez Diogène-Laërce, dans la Souda et chez Eudocias), ainsi qu’à la gnomologie socratique, essentiellement présente chez Stobée.


En ce qui concerne la tradition liée aux éthiques et politiques d’Aristote, Pierre Pellegrin (traducteur de la Politique d’Aristote) et Annick Jaulin poursuivront la relecture systématique de cette œuvre. Deux colloques internationaux à l’Université Michel de Montaigne à Bordeaux ont déjà été consacrés à la relecture de la Politique : Colloque international, Aristote et l’excellence politique, juin 2008 ; Aristote, Politiques IV-VI, juin 2012. La publication des actes du colloque de 2008 est prévue aux éditions Peeters (Belgique) en 2013. Il s’agit de renouveler le cadre herméneutique projeté sur le texte en montrant comment un certain nombre de problèmes philologiques s’en trouvent déplacés ainsi que transformée la logique de sa réception (Machiavel avait assez bien lu Aristote). Un autre colloque international est prévu sur ce thème en 2014.


Dans le cadre de l’étude de la réception de la politique platonicienne au Moyen Âge, un travail est engagé sur l’œuvre de Jean de Salisbury, considéré comme l’un des premiers penseurs médiévaux du politique (Christophe Grellard). L’enjeu, en examinant la constitution des théories politiques médiévales, avant la redécouverte de la Politique d’Aristote en 1270, est de mettre au jour les structures de la gouvernementalité. Celles-ci s’organisent autour de deux axes principaux, dont Jean de Salisbury est l’un des premiers à proposer une théorie, dans le cadre de la métaphore du corps politique : en premier lieu, une théorie de la hiérarchie, en second lieu une théorie des officia (devoirs, fonctions). Cet examen s’appuie en premier lieu sur un atelier de lecture et de traduction du Policraticus, organisé par C. Grellard et F. Lachaud (Université de Lorraine), et qui cherche à confronter ce texte avec ses sources antiques et médiévales, de Platon aux miroirs carolingiens. Parallèlement, la poursuite de l’Atelier Jean de Salisbury (C. Grellard, F. Lachaud et Y. Sassier), organisé par Paris 1, Paris 4 et l’université de Lorraine, et qui consiste à inviter tous ceux qui travaillent sur Jean de Salisbury à venir présenter leurs travaux, permet de mettre en perspective ce travail et de le mettre à l’épreuve de la discussion.


Séminaire 2012–2017


Membres 2012–2017 Membres

Responsables
EL MURR Dimitri
Chercheurs - Doctorants - Post-doctorants
GRELLARD Christophe
JAULIN Annick
PELLEGRIN Pierre
SAUDELLI Lucia