Partenaires

logo Sphere
CNRS
Logo Université Paris-Diderot Logo Université Paris1-Panthéon-Sorbonne


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Archives > Axes de recherche : 2012–2017 > Axe 2012–2017 : Recherches interdisciplinaires en histoire et philosophie des sciences et techniques > 2 Cultures épistémologiques, pratiques, travail / 2012–2017

Axe Recherches interdisciplinaires en histoire et philosophie des sciences 2012–2017

2 Cultures épistémologiques, pratiques, travail / 2012–2017

JPEG

- Thématiques
- Séminaires communs
- Membres
- Liens vers les autres thématiques de l’axe


Thématiques

Cette thématique a permis à des membres de SPHERE travaillant sur les zones de la planète, sur les périodes et sur les savoirs les plus divers de coopérer. L’idée en était de bénéficier de l’expérience que chacun pouvait avoir de sources différentes pour examiner, de façon critique et la plus ample possible, les divers concepts qui, comme cultures épistémiques, cultures épistémologiques, ou pratiques, ont été introduits en histoire et en philosophie des sciences pour mieux appréhender la diversité des manières de faire des sciences et ses enjeux historiographies aussi bien que philosophiques. Ce sous-axe a été marqué par un travail collectif important, qui s’est traduit, au cours des cinq dernières années, par la production de trois ouvrages collectifs et par l’organisation d’une suite de séminaires qui ont réuni un grand nombre de chercheurs de l’UMR. La thématique a également été centrale dans la définition du projet ERC « Mathematical Sciences in the Ancient World » (animé par K. Chemla, A. Keller et C. Proust), puisque ce dernier avait pour objectif de façonner des outils historiographiques qui permettraient aux historiens de percevoir, en Chine ancienne, dans le sous-continent indien et en Mésopotamie, des cultures de travail mathématique différentes dans ce que l’historiographie présente le plus souvent comme des touts uniformes.


(a) RECHERCHES SUR LES VALEURS ÉPISTÉMOLOGIQUES. L’une des hypothèses qui a présidé aux recherches de SPHERE sur les cultures posait que les valeurs épistémologiques et leurs pratiques différaient d’un contexte à l’autre, et que la prise en compte de ces phénomènes était essentielle pour saisir des différences entre cultures de travail. Cette hypothèse a été explorée collectivement sur le cas de la généralité et a donné lieu à l’ouvrage collectif The Oxford Handbook of Generality in Mathematics and the Sciences, paru en 2016 sous la direction de Chemla, Chorlay et Rabouin. Par delà des chapitres, pour beaucoup rédigés par des collègues de SPHERE, qui décrivent la manière dont différents collectifs d’acteurs ont dit le général, ont pratiqué le général, et ont conçu le général, l’ouvrage se veut une illustration de ce que peut être l’étude d’une valeur épistémologique en contexte. Il introduit en particulier l’idée que des valeurs peuvent prendre des sens différents selon les collectifs, mais et surtout qu’elles peuvent être pratiquées de façons différentes, et il tente d’élaborer cette dernière notion. L’ouvrage dégage enfin certaines questions nouvelles qu’une telle étude permet d’aborder en histoire et en philosophie des sciences. Le groupe réuni autour de ces interrogations a exploré d’autres valeurs épistémologiques dans la même optique, comme l’abstraction (tenue d’un séminaire, rédaction d’articles), la simplicité (amorcé par un workshop organisé par Chemla et Fox Keller), ou la rigueur (Haffner). Le groupe SAW a également montré la fécondité de cette piste pour les mathématiques anciennes et a ouvert le chantier de l’historiographie des valeurs épistémologiques. Nous poursuivrons ce travail dans les années qui viennent.


(b) RECHERCHES THÉORIQUES SUR PRATIQUES ET CULTURES. Ces recherches ont été amorcées à l’occasion de la Chaire Blaise Pascal que SPHERE avait obtenue pour Evelyn Fox Keller, et elles ont donné lieu, au cours du quinquennal, à un premier ouvrage, édité par Chemla et Fox Keller, Cultures without culturalism. The Making of Scientific Knowledge, 2017, auquel plusieurs chercheurs de l’UMR ont contribué. L’ouvrage analyse les dégâts causés par les approches culturalistes, par trop courantes, des sciences, qu’elles soient le fait d’historiens des sciences ou d’acteurs autres, tout en dégageant des raisons fondamentales, pour nos disciplines, de comprendre la diversité concrète des manières de faire des sciences en termes de cultures. La question se pose dès lors de savoir comment traiter de cultures en sciences sans abonder dans le sens de lectures culturalistes. Les divers chapitres proposent des outils d’analyse qui portent sur des facettes clefs de ces cultures et analysent les enjeux historiographiques de leur mise en évidence. Il met l’accent sur l’historicité concrète des cultures scientifiques, sur la circulation de concepts et de pratiques spécifiques entre les cultures, sur la corrélation entre les cultures et les concepts, et enfin sur les processus historiques qui façonnent l’universalité des connaissances scientifiques. Cette réflexion s’est poursuivie dans le contexte du projet SAW, puisque les chercheurs engagés dans cette opération ont mené leurs réflexions théoriques sur la question dans le contexte plus large de l’UMR (sur les « pratiques »/« cultures » non pas seulement mathématiques, mais plus généralement scientifiques). Plusieurs séminaires ont été organisés. L’un visait à analyser les différents sens donnés au concept de « pratique » dans l’histoire et la philosophie des sciences contemporaines (séminaire organisé par Cerami, Crozet, Vermeir, et Chemla, http://www.sphere.univ-paris-didero... ; http://www.sphere.univ-paris-didero...). Le second poursuivait l’examen critique des usages concrets et des usages possibles de concepts de « cultures » en histoire et philosophie des sciences (séminaire organisé par Vermeir et les membres projet SAW, http://www.sphere.univ-paris-didero..., http://sawerc.hypotheses.org/semina...). Plusieurs pistes ont été explorées, comme la question de savoir comment les documents reflètent les milieux dans lesquels ils ont été produits. Le projet SAW a mené des recherches spécifiques sur les cultures mathématiques anciennes, qui ont donné lieu à des articles (Chemla, 2016 ; Proust chapitre "Mathematics", dans un manuel d’assyriologie à paraître sous la dir. de G. Rubio), et doivent être conclues au cours du prochain quinquennal.


(c) DIVERSES CULTURES DANS UN TYPE D’ACTIVITÉ DONNÉE. Nous nous sommes également penchés, depuis cette perspective, sur le type d’activité que l’historiographie désigne volontiers du terme fourre-tout de « récréations mathématiques ». Notre objectif a été de mettre en évidence que cette appellation générale recouvre de fait des pratiques et des valeurs épistémologiques différentes selon les contextes. Une telle recherche historique a permis de mieux apprécier l’historicité et la variété des récréations, et de montrer l’importance, pour l’histoire des mathématiques, de dégager le travail proprement mathématique qui a été conduit dans de tels contextes Le numéro spécial de la revue Historia Mathematica illustre la diversité des sens et de pratiques que l’expression de « récréations mathématiques », recouvre et établit l’intérêt qu’il y a à aborder ces contextes comme des cultures.



Séminaires
Epistémologie historique
Séminaire.
Groupe de lecture.
Séminaire de l’UMR.

Pratiques scientifiques
Séminaire et groupe de lecture 2011–2012, 2012–2013, 2015–2016.

Abstraction 2008-2009
Séminaire

Simplicité
Workshop 2010



Membres de l’équipe

Responsables Type de participation aux activités collectives
CHEMLA Karine Livre The Oxford Handbook of Generality in Mathematics and the Sciences/ Séminaires
et livre Cultures without culturalism. The Making of Scientific Knowledge/Numéro Récréations
VERMEIR Koen Séminaires et livre Cultures, numéro Récréations
Chercheurs - Doctorants - Post-doctorants
BARBARA Jean-Gaël Livre Generality
BARBIN Evelyne Livre Generality
BRETELLE-ESTABLET Florence Séminaire pratiques/cultures
BUSTAMANTE Martha-Cecilia Séminaire pratiques/cultures
CERAMI Cristina Séminaire pratiques/cultures
CHORLAY Renaud Livre Generality
CROZET Pascal Séminaire pratiques/cultures
DARRIGOL Olivier Livre Generality / Séminaire pratiques/cultures
DE COURTENAY Nadine Séminaire pratiques/cultures
DI DONATO Silvia Séminaire pratiques/cultures
DORON Claude-Olivier Séminaire pratiques/cultures
GROSHOLZ Emily Livre Generality / Séminaire pratiques/cultures
HAFFNER Emmylou Travail sur les valeurs épistémologiques / Séminaire pratiques/cultures
HIROSE Sho Séminaire pratiques/cultures
D’HOMBRES Emmanuel Séminaire pratiques/cultures
HUSSON Matthieu Séminaire pratiques/cultures
KELLER Agathe Séminaire pratiques/cultures
JAECK Frédéric Livre Generality
LACHENAL Guillaume Séminaire pratiques/cultures
MORGAN Daniel Livre Cultures
POLLET Charlotte Séminaire pratiques/cultures
PROUST Christine Séminaire pratiques/cultures
RABOUIN David Livre Generality / Livre Cultures
REGIER Jonathan Séminaire pratiques/cultures
SMADJA Ivahn Séminaire pratiques/cultures
SMITH Justin Séminaire pratiques/cultures
STAMENKOVIC Philippe Séminaire pratiques/cultures
SZCZECINIARZ Jean-Jacques Séminaire Epistémologie historique
VANDENDRIESSCHE Eric Séminaire pratiques/cultures / numéro Récréations



Liens vers les pages dédiées aux autres thématiques et équipes de l’axe :