Partenaires

logo Sphere
CNRS
Logo Université Paris-Diderot Logo Université Paris1-Panthéon-Sorbonne


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Publications > Revues > Oriens-Occidens > Numéro 2

Oriens Occidens

Numéro 2

PRÉFACE

par Roshdi Rashed

 Quels livres plus que les Éléments d’Euclide ou la Physique d’Aristote ont été lus, commentés, critiqués ? C’est précisément à ces deux ouvrages qu’est consacré ce numéro d’Oriens-Occidens : on entend y examiner les mines de pensées qu’ils ont constituées, les problèmes logiques et historiques qu’ils ont soulevés, les controverses qu’ils ont alimentées.
On a souvent écrit que l’histoire des sciences serait "aveugle" sans l’histoire de la philosophie, laquelle à son tour serait "vide" sans celle-là.

Cet adage revêt plus d’éclat encore lorsqu’il s’agit de l’histoire des questions qui, de près ou de loin, touchent aux fondements. Dans quelle mesure l’arithmétique d’Euclide était-elle "axiomatique" ? Quel usage a-t-on le droit de faire de l’infini lorsqu’on parle du mouvement dans le cadre aristotélicien ?

Ces questions, et leurs analogues, nous engagent nécessairement dans l’histoire de la philosophie et de la logique. Et de fait l’historien ne peut se contenter ici, à supposer qu’il en soit capable, de décrire les circonstances qui entourent la formulation de ces questions, que ce soit à Athènes ou à Alexandrie. Il lui faut de prime abord retracer l’histoire des concepts et des structures intellectuelles qui en constituent le sens.
Mais dans ce choix méthodologique, la preuve du temps lui est un réconfort : il s’agit d’univers de pensée auxquels tous les hommes, quels que soient leur langue, leur culture, leur société…, ont eu accès durant plus de deux millénaires.

Quels livres plus que les Éléments d’Euclide ou la Physique d’Aristote ont été lus, commentés, critiqués ? C’est précisément à ces deux ouvrages qu’est consacré ce numéro d’Oriens-Occidens : on entend y examiner les mines de pensées qu’ils ont constituées, les problèmes logiques et historiques qu’ils ont soulevés, les controverses qu’ils ont alimentées.

Ces pages regroupent les travaux de deux séances du séminaire – Histoire des sciences anciennes et classiques – organisé par le Centre d’Histoire des Sciences et des Philosophes Arabes et Médiévales. Plusieurs membres du Centre, généreux de leur temps et de leur effort, ont participé à l’organisation de ces séances de travail. Qu’ils soient tous remerciés ici. Je remercie également M. Pascal Crozet qui a bien voulu assumer la charge de ce numéro.



Sommaire

(1998)
Roshdi RASHED : Préface,

Michel CRUBELLIER & Pierre PELLEGRIN :
Approches de la ,Physique d’Aristote, p. 1-37

Hermina HAEFLIGER :
Physique d’Aristote : le temps,Livre IV, 10-14, p. 39-76 :

Catherine DALIMIER :
La saisie des principes physiques chez Aristote. Simplicius contre Alexandre d’Aphrodise, p. 77-94 :

Roshdi RASHED :
Al-Quhi contre Aristote : sur le mouvement, p. 95-117

Ahmad HASNAWI Le mouvement et les catégories selon Avicenne et Averroès : l’arrière-fond grec et les prolongements latins médiévaux, p. 119-122 :

Jean-Louis GARDIES :
Sur l’axiomatique de l’arithmétique euclidienne, p. 125-140 :

Ioannis M. VANDOULAKIS :
Was Euclid’s Approach to Arithmetic axiomatic ?, p. 141-181