Partenaires

logo Sphere
CNRS
Logo Université Paris-Diderot Logo Université Paris1-Panthéon-Sorbonne


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Membres > Pages personnelles > DECAILLOT Anne-Marie ✝

DECAILLOT Anne-Marie ✝

JPEG

Maître de conférences retraitée - Université Paris 5

Me contacter


Cursus

Octobre 1960-septembre 1964 : élève à l’Ecole Normale Supérieure de Jeunes Filles, Juillet 1964 : Agrégation de Mathématiques.

Octobre 1964 : Nomination en qualité d’assistante agrégée près la Faculté des Sciences de l’Université de Paris (pour l’enseignement des mathématiques en sciences économiques, puis en Lettres et Sciences Humaines).

Octobre 1969 : Maître-assistante agrégée près la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de l’Université de Paris.

Octobre 1972 : Maître de conférences de Mathématiques à l’UFR de mathématiques et informatique de l’Université Paris 5 (René Descartes).

Décembre 1999 : Doctorat ès sciences (histoire des mathématiques) de l’Université Paris 5 (René Descartes).

Promotion à la hors classe des maîtres de conférences de l’enseignement supérieur au 1 er septembre 2003.

Délégation de 18 mois au CNRS du 1 er mars 2005 à la fin août 2006, affectation au laboratoire REHSEIS-UMR7596.

Retraitée de l’enseignement supérieur au 1 er septembre 2006.

Collaborations – séjours à l’étranger

Eté 2002 : grâce à une bourse de la Mission Historique Française en Allemagne (Hermann-Föge-Weg 12, D-37073 Göttingen), séjour à l’Université de Göttingen pour consulter les Archives universitaires de Basse-Saxe, en particulier la correspondance du mathématicien allemand Georg Cantor.


Thèmes de recherche

- Étude du développement de l’arithmétique en France dans la deuxième moitié du XIXe siècle, en particulier à travers l’œuvre d’ Édouard Lucas (1842-1891).
- Étude de la correspondance du mathématicien allemand Georg Cantor (1845-1918) avec les Français.


Quelques publications (2004-2007)

Livres

A. M. Décaillot, Cantor et la France. Correspondance du mathématicien allemand avec les Français à la fin du XIXe siècle. Kimé, 2008, 342p. Édition commentée de la correspondance du mathématicien allemand Georg Cantor (1845-1918) avec les Français.
Traduction allemande : Cantor und die Franzosen : Mathematik, Philosophie und das Unendliche, Springer, 2010. En préparation : traduction anglaise.

Articles dans des publications à comité de lecture

[2006a] « Édouard Lucas (1842-1891) et l’Association pour l’avancement des sciences : une théorie des nombres non académique », in [Durand-Richard Marie-José (éd.), Les Mathématiques dans la cité, Paris : Presses universitaires de Vincennes, 2006, p. 77-108].

[2006b] Présentation et traduction française du texte de Georg Cantor : « Historische Notizen über Wahrscheinlichkeitsrechnung (1873) » (Notes historiques sur le calcul des probabilités (1873)), extrait de [Cantor Georg, Gesammelte Abhandlungen mathematischen und philosophischen Inhalts , Berlin : Springer, 1932, p. 357-367 ].

Journal électronique d’Histoire des Probabilités et de la Statistique , vol 2, N°1b, novembre 2006. http:// www.jehps.net

[2007] « Number Theory at the Association française pour l’avancement des sciences », in [Goldstein Catherine, Schappacher Norbert, Schwermer Joachim (ed.), The Shaping of Arithmetic after C. F. Gauss’s Disquisitiones Arithmeticae, Berlin, etc : Springer , 2007, p. 411-427]. Quelques communications

Séminaires

17 Novembre 2006 : « Georg Cantor et la conjecture de Goldbach. Aspects probabilistes », Séminaire d’Histoire du Calcul des Probabilités et de la Statistique (EHESS, Paris).

12 Février 2007 : « Enjeux des récréations mathématiques d’Édouard Lucas », Séminaire d’histoire des mathématiques, REHSEIS (CNRS-Université Paris 7). Gestion de la recherche

[2006] Coordination, avec Marie Kratz et Joël Sakarovitch, de l’édition du numéro spécial de la revue de l’EHES publié en hommage à Bernard Bru :

« Contribution à l’histoire des probabilités », Mathématiques et Sciences humaines, Mathematics and Social Sciences, 176 – 2006(4).