Partenaires

logo Sphere
CNRS
Logo Université Paris-Diderot Logo Université Paris1-Panthéon-Sorbonne


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Centre CHSA > Présentation

Présentation

CENTRE POUR UNE HISTOIRE DES SCIENCES VUES D’ASIE (CHSA)


Accueil Présentation
Membres Evénements
Informations pratiques

JPEG



Responsables : Florence Bretelle-Establet, Agathe Keller, Daniel Morgan, Christine Proust, (CNRS, SPHERE)



Le Centre pour une Histoire des Sciences vue d’Asie, CHSA, est une équipe de SPHERE. Il abrite six chercheurs statutaires et un nombre variables de membres associés, doctorants, post-doctorants qui travaillent sur différentes parties de l’Asie (principalement le sous-continent indien, la Chine, et le Proche-Orient ancien) et partagent la volonté de contribuer non seulement à l’histoire des sciences en Chine, en Inde ou en Mésopotamie mais également à l’histoire générale des sciences. Ils partent du constat que le fait de travailler sur l’Asie fait émerger des problématiques spécifiques qui peuvent être redéployées dans une histoire générale des sciences. Contribuer à la sinologie, l’indianisme, l’assyriologie, et plus largement à l’histoire des sociétés anciennes situées en Asie par l’étude des sciences, et, en même temps, contribuer à une approche théorique de l’histoire des sciences, en en renouvelant les questions et les méthodes, tel est l’objectif de ce Centre. De fait, ses chercheurs travaillent de façon résolument transversale. Ils sont tous impliqués, à ce titre, dans d’autres thématiques ou d’autres axes de l’unité comme « Histoire des Sciences, Histoire du Texte », « Cultures et Pratiques », « Histoire et Philosophie des Mathématiques », « Histoire et Philosophie de la médecine ».


Les axes de recherche de ce Centre sont l’histoire des mathématiques, des sciences astrales, de la médecine en Chine, dans le sous-continent indien, dans le Proche-Orient ancien. Ses chercheurs sont particulièrement soucieux de mettre en lumière, par une analyse fine des sources et de leur histoire, attentive aussi bien aux contenus qu’aux mises en forme et aux contextes sociaux, la diversité des cultures et des communautés scientifiques en Asie. Les questions historiographiques, comme l’histoire des collections de sources et de leurs conséquences sur l’historiographie des sciences ou l’histoire et les enjeux des constructions des sciences dites « chinoises », « indiennes », « babyloniennes », y occupent aussi une place importante.


Ce Centre regroupe un collectif de spécialistes des textes scientifiques produits en Chine, dans le sous-continent indien, et dans le Proche-Orient ancien, experts à la fois en sciences et en philologie. Le CHSA, en coordination avec le CHSPAM, est ainsi en mesure de contribuer à développer des enseignements et des recherches qui offrent une vue globale sur la pratique des sciences comme il n’en existe dans nul autre laboratoire ou master en France ou à l’international. Enfin, ce Centre a par ailleurs développé un réseau de coopérations qui maillent la planète, s’étendant aussi bien en Europe, qu’en Asie, dans le Pacifique et en Amérique, et jouit, de ce fait, d’un rayonnement international. De nombreuses collaborations avec des universités et centres de recherche étrangers ont été développées depuis de nombreuses années et continueront de l’être, par exemple avec le Centre for the Study of Manuscript Cultures (CSMC, Hambourg), l’Institute for the History of Natural Sciences (Pékin, Académie des Sciences de Chine), l’Université Ts’ing-Hua de Taiwan, l’Université Fudan de Shanghai, le département de mathématiques de l’Université de Canterbury (Nouvelle Zélande), ainsi qu’avec des musées et des bibliothèques sur tous les continents.

PDF - 181.1 ko




-->