Partenaires

logo Sphere
CNRS
Logo Université Paris-Diderot Logo Université Paris1-Panthéon-Sorbonne


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Archives > Journées et colloques des années précédentes > Journées et colloques 2012–2013 > Māshā’allāh, Livre de la Sphère : Versions arabes et diffusion dans les cultures latine et hébraïque

Māshā’allāh, Livre de la Sphère : Versions arabes et diffusion dans les cultures latine et hébraïque

JPEG
Jeudi 14 février 2013
Attention, exceptionnellement : 16h – 18h 30
Univ. Paris Diderot, Bât. Condorcet,
4 rue Elsa Morante, 75013 Paris,
salle Mondrian (646A)



Nuremberg, 1504 (Johann Weissenburger).
Gravure sur bois attr. à Albrecht Dürer.



Charles Burnett (Warburg Institute, Londres) et Barbara Obrist (CNRS, Univ. Paris Diderot) :
Introduction : les versions latines du Liber de orbe


Taro Mimura (Univ. de Manchester) :
The Arabic Original of (ps.) Māshā’allāh, Liber de orbe : Date, Authorship, and Content


Shlomo Sela (Univ. de Bar-Ilan) :
The Reception of Māshā’allāh’s Cosmology in Twelfth-Century Jewish Thought


Livre de la Sphère. Pennsylvanie, Univ. de Pennsylvanie.
Rare Book and Manuscript Library, LJS, MS 439 (s. XIV).




Attribuée à Māshā’allāh (Baghdad, 762 - env. 813) dans la liste des traductions de Gérard de Crémone, la version brève du Livre de la Sphère (éd. Nuremberg) a été étudiée par D. Pingree du point de vue de son astronomie. Récemment, l’influence de la version longue, à la fois de son astronomie et de sa physique péripatéticienne, a pu être tracée dans l’œuvre d’auteurs latins du XIIe siècle. S. Sela vient de démontrer la connaissance, par Maïmonide, du Livre de la Sphère et T. Mimura a relevé deux manuscrits arabes.
Ce document nouvellement mis en lumière pose les questions de son origine, de ses élaborations dans les domaines de la physique et de la géographie, des traductions latines, ainsi que de sa réception. Tant les textes arabes que latins attendent d’être édités.



Bibliographie :

- textes :

  • Versions arabes :
    • 1) Berlin, Staatsbibl. zu Berlin, Preussischer Kulturbesitz, MS. Or. Oct. 273 ;
    • 2) Pennsylvanie, Univ. de Pennsylvanie, Rare Book and Manuscript Library, LJS, MS 439.
  • Version latine longue :
    • 1) Florence, Bibl. Naz., MS Conv. Soppr. J. I. 132 ;
    • 2) New York, Columbia Univ. Library, MS Plimpton 16 ;
    • 3) Paris, BNF, MS lat. 15015.
  • Version latine courte : éds. Nuremberg, 1504 ; 1549.

- études :

  • B. Obrist, « William of Conches, Māshā’allāh, and Twelfth-Century Cosmology », Archives d’histoire littéraire et doctrinale du Moyen Age, 76 (2009), 29-87 ; EAD, « Twelfth-Century Cosmography, the De scecretis philosophie, and Māshā’allāh (attr. to), Liber de orbe », Traditio, 67 (2012), 235-76.
  • D. Pingree, « Māshā’allāh : Some Sassanian and Syriac Sources », in Essays on Islamic Philosophy and Science, G. F. Hourani éd., New York, 1975, 5-14 ; ID., « The Indian and Pseudo-Indian Passages in Greek and Latin Astronomical and Astrological Texts », Viator, 7 (1976), 141-95.
  • S. Sela, « Maimonides and Māshā’allāh on the Ninth Orb of the Signs and Astrology », Aleph, 12 (2012), 101-34.






Dans la même rubrique :