Partenaires

logo Sphere
CNRS
Logo Université Paris-Diderot Logo Université Paris1-Panthéon-Sorbonne


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Archives > Séminaires des années précédentes > Séminaires 2014–2015 : archives > Groupe de travail des doctorants en histoire et philosophie de la physique 2014–2015

Axe Histoire et philosophie des sciences de la nature

Groupe de travail des doctorants en histoire et philosophie de la physique 2014–2015

JPEG


Notre groupe de travail a pour vocation de fournir aux étudiants du master, aux doctorants et aux chercheurs du groupe, un espace de réflexion et de discussion autour de l’histoire et de la philosophie de la physique. Son contenu a une vocation essentiellement didactique, et vise à mélanger des réflexions classiques sur des problèmes ou des sujets bien établis en histoire et philosophie de la physique avec des travaux de recherche en cours.
Organisation : Jonathan Regier, Fabien Grégis, Philippe Stamenkovic, Vincent Daudon, (Univ. Paris Diderot, SPHERE).
Nous nous rassemblerons un jeudi sur trois, de 10:00 à 13:00 *.
Archives : 2013–2014, 2012–2013.




PROGRAMME 2014-2015



Jeudi 9 octobre, salle Gris, 734A
J. Lassègue (Ecole Polytechnique)
La science moderne entre signe et nature ; remarques sur le point de vue de Cassirer.

La réflexion philosophique de Cassirer sur l’avènement des sciences modernes de la nature, et en particulier sur l’avènement de la physique, n’est pas séparable d’une réflexion plus générale sur les transformations sémiologiques qui ont rendu cet avènement possible. On essaiera de voir comment l’articulation épistémologie des sciences de la nature / épistémologie des sciences humaines dessine le projet original d’une philosophie des formes symboliques.

Jeudi 27 novembre, salle Gris, 734A
Jonathan Regier (Univ. Paris Diderot, SPHERE)
Sur quelques manières de penser la « cause » en philosophie naturelle au XVIe siècle.



Jeudi 4 décembre, salle Gris, 734A
Vincent Ardourel (Univ. Lille 1)
La représentation du temps en mécanique discrète.



Jeudi 5 février 2015, salle Gris, 734A
Michel Paty (CNRS, SPHERE)
Sur le rôle de la pensée mathématique dans l’élaboration des théories physiques.



Jeudi 26 février 2015, salle Gris, 734A
Eric Brizay (doctorant SPHERE)
Évolution des principes de la mécanique entre 1750 et 1850, en France et en Angleterre.



mardi 24 mars !! séance annulée !!, salle Gris, 734A
Jan Lacki (Université de Genève)
L’exactitude de l’approximé, l’idéalité de l’exact.



mardi 7 avril, !! 9h30 à 12h30 !!, salle Rothko, 412B
Groupe de travail : sciences exactes : 1/2
2 séances communes avec le séminaire Mathématiques et Philosophie, 19e et 20e siècles

José Ferreiros Dominguez (Université de Séville)
Unreasonable Effectiveness in Context : some historical remarks on Wigner’s famous 1960 paper.



Jeudi 9 avril, salle Gris, 734A
Sacha Loeve (CETCOPRA, Paris 1)
Autour des problèmes soulevés par les mesures physiques de molécules individuelles au STM.



Jeudi 28 mai, !! salle Kandinsky, 631 B !!
Groupe de travail : sciences exactes : 2/2
2 séances communes avec le séminaire Mathématiques et Philosophie, 19e et 20e siècles

Frédéric Brechenmacher (Ecole polytechnique)
Les Méthodes nouvelles de la mécanique céleste d’Henri Poincaré, témoin des interactions entre mécanique et algèbre au XIXe siècle.
L’approche de Poincaré sur le problème des trois corps a souvent été célébrée comme un point d’origine de l’étude des systèmes dynamiques et de la théorie du chaos. Cet exposé propose de porter un autre regard sur cette approche en analysant le rôle crucial qu’y joue une forme traditionnelle d’interface entre mécanique et algèbre par l’intermédiaire d’une équation particulière - l’ « équation à l’aide de laquelle on détermine les inégalités séculaires des planètes » -qui dévoile une culture mathématique spécifique au XIXe siècle.







* SPHERE, laboratoire de Philosophie et d’Histoire des Sciences, UMR 7219, Université Paris-Diderot, bâtiment Condorcet, 4, rue Elsa Morante, 75013 Paris. Plan