Partenaires

logo Sphere
CNRS
Logo Université Paris-Diderot Logo Université Paris1-Panthéon-Sorbonne


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Publications > Ouvrages parus > De Arte magna Libri Quatuor / Traité d’algèbre suivi de Prælectio / Leçon sur la mathématique

De Arte magna Libri Quatuor / Traité d’algèbre suivi de Prælectio / Leçon sur la mathématique









Étude introductive, traduction française, annotations
par Odile Le Guillou-Kouteynikoff




"L’étude de l’œuvre de Guillaume Gosselin († 1590 ca.) permet de reconnaître en cet auteur peu fréquenté un mathématicien rigoureux, dont la contribution à l’émergence de l’algèbre à la Renaissance est sous-estimée.

De façon originale, Gosselin conçoit et rédige parallèlement une Algèbre en latin, les De arte magna libri IV (1577), et une Arithmétique de Nicolas Tartaglia (1578), sa traduction française, à la fois abrégée et augmentée de ses propres additions, des deux premières parties du General trattato di numeri et misure de Nicolò Tartaglia (1556). Ce faisant, il fonde sur des imbrications voulues entre les deux traités une autonomie inédite du champ numérique par rapport au champ géométrique. Il est par ailleurs l’auteur d’une "Leçon sur la manière d’étudier et d’enseigner la mathématique", la De ratione discendæ docendæque mathematices prælectio (1583), par laquelle il contribue au débat plus large sur le statut des mathématiques, nourri à la Renaissance par la philosophie d’Aristote et la pensée de Proclus.

Se caractérisant par le souci d’énoncer des règles générales et concises, et surtout de les démontrer, sans le recours à la géométrie, grâce à sa réception très personnelle des Éléments d’Euclide, Gosselin est également fortement influencé par les Arithmétiques de Diophante d’Alexandrie, qu’il découvre dans leur première traduction latine, due à Guilielmus Xylander (1532-76) et parue à Bâle en 1575.

Cet ouvrage présente et rend accessibles en français les textes du De arte magna libri IV et de la Prælectio, les accompagnant d’annotations qui en facilitent la compréhension pour le lecteur contemporain."


 :: Les Belles Lettres
 :: 530 p. Index . Bibliographie . Appendices .
 :: ISBN-10 2-251-44627-3
 :: ISBN-13 978-2-251-44627-1
 :: GTIN13 (EAN13) 9782251446271
 :: http://www.lesbelleslettres.com/liv...



TABLE DES MATIERES



Première partie : Étude introductive

– 1. La vie et l’œuvre de Guillaume Gosselin

– 2. Les termes primitifs de l’algèbre, inconnues et symboles

– 3. Les règles du calcul algébrique

– 4. Règle de trois, fausse position et Hypothèse

– 5. Les équations à une inconnue

– 6. La relecture des Arithmétiques de Diophante

– 7. Les problèmes à plusieurs inconnues

– Conclusion


Deuxième partie : De arte magna libri quatuor / Traité d’algèbre

– L’hommage de Guillaume Gosselin à Renaud de Beaune

– Sept distiques de Louis Martel à Guillaume Gosselin

– La division de l’ouvrage en chapitres

– Les XVII chapitres du premier livre

– Les XIV chapitres du deuxième livre

– Les XIII chapitres du troisième livre

– Les II chapitres du quatrième livre


Troisième partie : De ratione dicendæ docendæque mathematices repetita prælectio / Leçon sur la mathématique

– Guillaume Gosselin, aux très nobles Jean Chardon & Charles Boucher, maîtres des requêtes de l’Hôtel du Roi

– En quoi l’enseignement, l’étude et la science sont une seule et même chose. Chap. I.

– La géométrie. Chapitre II.

– L’arithmétique. Chapitre III.

– L’arithmétique subtile. Chapitre IV.


Quatrième partie : Appendices

– 1. Deux problèmes des Arithmétiques où Diophante établit des paires congruentes

– 2. La question des paires congruentes à travers les apports de al-Khæzin

– 3. Les paires congruentes dans le Liber quadratorum de Fibonacci


Indices

Index des noms

Index des propositions euclidiennes

Index des problèmes diophantiens


Sommaire détaillé