Partenaires

logo Sphere
CNRS
Logo Université Paris-Diderot Logo Université Paris1-Panthéon-Sorbonne


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Publications > Ouvrages parus > Islam et science : antagonismes contemporains

Islam et science : antagonismes contemporains

JPEG









Alexandre Moatti







"Pourquoi est-il difficile, dans certains lycées, d’enseigner la théorie de Darwin à une partie des élèves musulmans ? À partir des discours et écrits de penseurs musulmans contemporains lus dans le monde entier, de Sayyd Qutb à Tariq Ramadan, Alexandre Moatti analyse la critique d’une science dite « occidentale » au nom d’une science « islamique », imbrication de science et de religion que l’on peut qualifier de concordisme. Si certains des arguments avancés rejoignent dès les années 1970 une critique écologique pertinente de la science, ils se sont trouvés amplifiés sur internet, dans des discours radicaux qui ne laissent plus de place au savoir académique, au profit d’un prosélytisme mêlé de théorie du complot. En remettant en cause la démarche scientifique en elle-même, l’ensemble de ces discours touche à l’un des fondements du corps social contemporain. Or, c’est justement cette capacité de questionnement, induite par la relation à la science, que doit mieux prendre en considération l’islam d’aujourd’hui."



 :: PUF, discipline "Société"
 :: 11/01/2017
 :: 196 pages
 :: 978-2-13-078711-2



Sommaire



— Introduction
— Chapitre 1 – En décalage avec la science « occidentale »
— Chapitre 2 – Tariq Ramadan et la « science du coeur »


Première partie – Racines historiques d’un antagonisme contemporain
— Chapitre 3 – Aux sources de la radicalité, le Frère musulman Sayyid Qutb
— Chapitre 4 – La science sacrée de René Guénon (Cheikh Abd al-Wahîd Yahya)


Deuxième partie – Discours académiques du concordisme : science islamique, science théiste
— Chapitre 5 – Hossein Nasr, dans la tradition guénonienne
— Chapitre 6 – Postmodernité et post-colonialisme : Ziauddin Sardar
— Chapitre 7 – La science théiste de la fondation Templeton


Troisième partie – Discours numériques radicaux – de l’ijaz au créationnisme
— Chapitre 8 – L’ijaz, ou le caractère scientifique miraculeux du Coran
— Chapitre 9 – Le créationnisme prosélyte d’Harun Yahya
— Chapitre 10 – Du révisionnisme historique à la théorie du complot


Conclusion – Quelles perspectives au concordisme islamique ?
— Chapitre 11 – Connexités inter-religieuses : essai de comparatisme
— Chapitre 12 – Spécificités et enjeux du concordisme islamique
— Bibliographie