Partenaires

logo Sphere
CNRS
Logo Université Paris-Diderot Logo Université Paris1-Panthéon-Sorbonne


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Publications > Ouvrages parus > L’Excellence menacée - Sur la philosophie politique d’Aristote

L’Excellence menacée - Sur la philosophie politique d’Aristote

JPEG







Pierre Pellegrin (SPHERE)



Comme théoricien de la politique, Aristote fournit aux législateurs les moyens de penser la réalité des cités pour leur permettre d’instaurer des régimes droits, notamment une méthode fine pour penser la diversité des formes constitutionnelles et une théorie des changements et révolutions dans les cités.



 :: Classiques Garnier
 :: Collection "Les Anciens et les Modernes - Études de philosophie", n° 32
 :: 448 pages
 :: ISBN : 978-2-406-06368-1
 :: mai 2017



TABLE DES MATIERES


PDF - 47.3 ko


Introduction, p. 7
– Nos ancêtres les Grecs, p. 7
– Les Grecs, c’est-à-dire Aristote, p. 20


Le philosophe en politique, p. 25
– La naissance manquée de l’éthique, p. 46
Les Politiques, ouvrage scindé et crépusculaire, p. 59
– Appendice au chapitre premier, p. 66


Une politique biologique ?, p. 79
– Le naturalisme social d’Aristote, p. 81
– L’origine de la famille et de la cité, p. 84
– « L’homme comme animal politique chez Aristote » , p. 93


Le bonheur menacé de la cité, p. 109
– La cité est autarcique, p. 109
– L’homme n’est pas que citoyen, p. 115
– « Aristote découvre l’économie », p. 120
– Les contrefaçons familiales du pouvoir politique, p. 127
– Aristote est esclavagiste, p. 133
– « L’amitié est le plus grand des biens pour les cités », p. 160
– Amitié politique et idéologie, p. 169
– Quelques mots sur les femmes et, encore, sur les esclaves 183


Le citoyen, la cité, la constitution, p. 191
– Le citoyen et le pouvoir, p. 191
– L’excellence est plurielle, p. 203
– Vertu éthique et vertu politique, p. 210
– Une nouvelle figure de l’excellence constitutionnelle : le mélange, p. 220
– La lutte des classes, menace et sauvegarde pour les cités, p. 233
– Les lois et la justice, p. 247


Du bon usage de la déviation, p. 261
– Tous les loups ne sont pas gris, p. 281
– Qu’est-ce enfin que la politie ?, p. 292


Le législateur, p. 297
– Le législateur et le magistrat, p. 297
– Quels sont les moyens que le législateur doit mettre en oeuvre ?, p. 312
– Les lois, p. 313
– Les situations dans lesquelles le législateur intervient, p. 320
– L’excellence fonctionnelle, p. 323
– Les outils théoriques du législateur, p. 335
– La diversité des constitutions, p. 336
– Sauver les constitutions, p. 354
– La stasis d’Aristote, p 358
– Aristote contre Platon, encore, p. 375


La matière du politique, p. 379
– L’ordre des livres des Politiques est anti-platonicien, p. 398
– Le prologue du livre VII, p. 407


Conclusion, p. 419
Bibliographie, p. 435
Index des passages cités des Politiques, p. 443