Partenaires

logo Sphere
CNRS
Logo Université Paris-Diderot Logo Université Paris1-Panthéon-Sorbonne


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil > Colloques, journées d’étude, conférences > Barefoot Doctors during the Cultural Revolution : Medicine, Politics, and Social Life in Mao’s China

Barefoot Doctors during the Cultural Revolution : Medicine, Politics, and Social Life in Mao’s China

Conférence de Xiaoping Fang (Nanyang Technological University, Singapore)


Le CENTRE POUR UNE HISTOIRE DES SCIENCES VUES D’ASIE (CHSA),


(SPHERE, UMR 7219, Université Paris Diderot & CNRS)


présentera

le mardi 12 mars,
de 14h à 16h,
bâtiment Condorcet, salle Gris, 734A*


la conférence (en anglais)

Barefoot Doctors during the Cultural Revolution :
Medicine, Politics, and Social Life in Mao’s China


par
Xiaoping Fang
(Nanyang Technological University, Singapore)



Résumé

En 1968, au plus fort de la révolution culturelle (1966-1976), le Parti communiste chinois a approuvé un nouveau système radical de prestation de soins de santé pour les masses rurales, inspiré des principes du socialisme révolutionnaire et promu à l’échelle nationale. Les piliers du nouveau système étaient ce que l’on appelle les médecins aux pieds nus. Bientôt, chaque village avait au moins un médecin aux pieds nus pour fournir des soins médicaux de base, créant ainsi un réseau national de services de santé pour la toute première fois en Chine. Cette initiative de santé publique de grande envergure a eu de lourdes conséquences sur le développement médical du pays le plus peuplé du monde. Les médecins aux pieds nus ont été décrits aux niveaux national et international comme des héros révolutionnaires qui ont défilé dans les rizières pour offrir des soins efficaces et peu coûteux aux paysans pauvres.

Shancun yiliaozhan (Xuan zi Huxuan nongmin huazhan)" [Mountain Village Medical Station (selected from the Huxian peasant painting exhibition)], Liu Zhide, Hu County, Shaanxi Province, China 1972

Au-delà de la nostalgie qui domine l’érudition actuelle sur les médecins aux pieds nus en Chine, cette étude complète offre une critique puissante et soigneusement contextualisée des opinions qui prévalent sur le rôle des médecins aux pieds nus, leur héritage et leur impact. S’appuyant sur des documents primaires de la Révolution culturelle et des entretiens personnels avec des patients et des médecins, cette recherche examine les preuves de la vaste histoire de la médecine, de la politique et de la vie sociale dans la Chine révolutionnaire et post-réforme. L’étude montre que, plutôt que de consolider la médecine traditionnelle chinoise, comme le prétend la propagande gouvernementale, le programme de médecins aux pieds nus a introduit la médecine occidentale moderne en Chine rurale, en modernisant efficacement les méthodes et les formes de soins établies. Il décrit la vie sociale dans les villages chinois à l’époque de Mao et montre que le développement de la médecine et des soins de santé en milieu rural s’est déroulé dans le contexte contradictoire de la violation de l’idéologie politique et de l’utilisation du pouvoir de l’État.



Eléments biographiques

Xiaoping Fang est "Assistant Professor" d’histoire à l’École des sciences humaines de l’Université technologique de Nanyang, à Singapour. Il a obtenu son doctorat en histoire à l’Université nationale de Singapour (NUS), où il s’est spécialisé de 2002 à 2008 dans la Chine moderne et l’histoire de la science, de la technologie et de la médecine en Asie orientale. Il a étudié et travaillé au Needham Research Institute of Cambridge, Royaume-Uni (2005-2006), à l’Institut de recherche en Asie du NUS (2008) et au Centre de recherche en Chine de l’Université de technologie de Sydney, en Australie (2009-2013). Il est membre du National Humanities Center, États-Unis (2019-2020). Ses recherches portent actuellement sur l’histoire de la médecine, de la santé et des maladies dans la Chine du XXe siècle, et se spécialisent dans la période post-1949. Il est l’auteur de Barefoot Doctors and Western Medicine in China (Rochester, NY : University of Rochester Press, 2012 et 2015). Il termine actuellement un manuscrit intitulé « Pandémie mondiale, politique locale : maladies et restructuration sociale dans la Chine de Mao ».



Organisation de la conférence :
Florence Bretelle-Establet (CNRS, CHSA–SPHERE)





ACCES
* Salle Gris, 734A,
bâtiment Condorcet, Université Paris Diderot, 4 rue Elsa Morante, 75013 Paris– plan d’accès.