Partenaires

logo Sphere
CNRS
Logo Université Paris-Diderot Logo Université Paris1-Panthéon-Sorbonne


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Membres > Pages personnelles > CHEMLA Karine

CHEMLA Karine

JPEG



Directrice de recherche, CNRS





Directrice de recherche - CNRS, Equipe REHSEIS, Laboratoire de Philosophie et Histoire des Sciences, UMR 7219

Me contacter




- Thèmes de recherche
- Parcours de recherche, Collaborations, Distinctions, Responsabilités
- Bibliographie, Organisation de rencontres et Communications



Thèmes de recherche

- Etude d’une culture mathématique savante de la Chine ancienne et médiévale

    • Algorithmes et démonstration
    • Figures, instruments, valeurs théoriques
    • Types de textes : Canons, commentaires et autres écrits
    • Terminologie des mathématiques

- Les mathématiques en Chine dans la perspective d’une histoire internationale

    • Histoire et historiographie de la démonstration mathématique
    • Histoire des algorithmes et de leur description
    • Histoire de l’algèbre en Chine et au-delà

- La géométrie en France au début du XIXe siècle

- Recherches théoriques sur l’histoire des sciences

    • Cultures épistémologiques, pratiques scientifiques, styles de raisonnement et autres concepts.
    • La généralité : valeurs et pratiques
    • Histoire des sciences, histoire du texte

- Historiographie des sciences dites non-occidentales

- Advanced Research Grant de l’European Research Council, avec Agathe Keller et Christine Proust : Mathematical Sciences in the Ancient World (SAW) . Etude de la diversité des cultures mathématiques des mondes anciens et au-delà.




Parcours de recherche, Collaborations, Distinctions, Responsabilités



Parcours de recherche

  • Etudes de mathématiques à l’ENSJF (1976-1982), agrégation et DEA de mathématiques (1978, 1979). Orientation, dès la thèse de 3e cycle, vers l’histoire des mathématiques en Chine, grâce à une bourse de voyage lointain de la Fondation Singer-Polignac (1980-1981). Prix du meilleur rapport de voyage de la Fondation. Thèse de 3e cycle en mathématiques (1982, Université Paris XIII), dirigée par C. Houzel, et réalisée partiellement à l’Institut d’histoire des sciences de la nature, Académie des sciences, Pékin, Chine, sur l’œuvre algébrique de Li Ye, Reflets des mesures du cercle sur la mer (1248).
  • 1982 : Entrée au CNRS, comme CR2. 1986 : CR1. 1997 : DR2. 2005 : DR1.
  • 2005- Professeur sur chaire invitée à l’Université du Nord-Ouest, Xi’an, Chine.


Collaborations – séjours à l’étranger

  • 2014, 10 juillet - 15 août. Max Planck Institute für Wissenschaftsgeschichte, Berlin (L. Daston).
  • 2013, 11 août - 7 septembre. Seoul National University, Seoul (Kim Yung Sik, Lim Jongtae).
  • 2012, août. Max Planck Institute für Wissenschaftsgeschichte, Berlin (L. Daston).
  • 2010 : Lauréate du « Chinese Academy of Sciences Visiting Professorship for Senior Foreign Scientists 外国专家特聘研究员 » Fellowship, Chinese Academy of Science (2009, séjour de trois mois en 2010).
  • 2007 : Juillet-Août. Max Planck Institute für Wissenschaftsgeschichte, Berlin (H. J. Rheinberger).
  • 2006 : Spring term. Fellow au Dibner Institute, MIT, US.
  • 2004-1984 : En collaboration avec Guo Shuchun (CAS, Pékin), Les neuf chapitres. Le classique mathématique de la Chine ancienne et ses commentaires, 2004, Dunod. Réalisé grâce à l’accord cadre CNRS-CAS.
  • 2003 : Editrice responsable pour les mathématiques, dans le projet international sous la direction de C. Harbsmeier, Thesaurus Linguae Sericae (TLS).
  • 2002 : Responsable du projet d’études avancées « Histoire et historiographie de la démonstration mathématique » , Columbia University-MSH-REHSEIS.
  • 1994 - 1995 : Fellow au Wissenschaftskolleg, Berlin


Distinctions

  • 2016 : Conférence Plénière, The Making of Humanities 2016, Johns Hopkins.
  • 2016 : Conférence Plénière, 7e Congrès Européen de Mathématiques (ECM), Berlin.
  • 2016 : Conférence Plénière, 11th International Congress of HOPOS (History of Philosophy of Science), Minneapolis.
  • 2014 : Chevalière de la légion d’honneur.
  • 2013 : Elue Membre de l’Academia Europaea. Section Histoire et archéologie.
  • 2013—2014 : Chaire George Sarton, Ghent, Belgique.
  • 2010—2013 : Professeur sur chaire invitée à l’Université Jiaotong de Shanghai 上海交通大學, Chine.
  • 2010—2013 : Professeur cumulant à l’Université Normale du Hebei 河北師範大學兼職教授, Chine.
  • 2010— : Senior Fellow at the Institute for the Study of the Ancient World (New York University).
  • 2008 : Médaille d’argent CNRS.
  • 2006 : Lauréate du Prix Binoux, Henri de Parville, Jean-Jacques Berger, Remlinger de l’Académie des sciences, http://www.academie-sciences.fr/prix/prix_2006.htm.
  • 2006 : Lauréate avec Guo Shuchun, du prix Ikuo Hirayama pour 2006 de l’Académie des inscriptions et belles-lettres pour Les Neuf chapitres. Le classique mathématique de la Chine ancienne et ses commentaires.
  • 2005— : Membre de l’Académie Leopoldina (Deutsche Akademie der Naturforscher Leopoldina), dans la section d’histoire des sciences et de la médecine.
  • 2005— : Membre effectif de l’Académie internationale d’histoire des sciences. Membre correspondant depuis 1997.


Responsabilités, un échantillon

  • Directrice de l’UMR REHSEIS (2001-2008)
  • Directrice du programme interdisciplinaire CNRS-Ministère de la Recherche « Histoire des savoirs » (2003-2007). L’ouvrage de synthèse des travaux est disponible ici.
  • Membre du Conseil d’Orientation Scientifique et Pédagogique (COSP) du PRES "Sorbonne Paris Cité" (2010—).
  • Membre du Comité National du CNRS (section 33) (2008-2012).
  • Assistant Secretary General de la Division of History of Science and Technology (DHST) de l’International Union of History and Philosophy of Science (ICSU) (2009-2013).
  • Présidente du Comité National Français d’Histoire et de Philosophie des Sciences (CNFHPS, 2011-).
  • Présidente de la Société Européenne d’Histoire des Sciences (ESHS, 2014-2016).
  • Directrice de l’Ecole Doctorale 400 "Savoirs scientifiques", Université Paris Diderot (2014-2017).


Comités éditoriaux —Editorials Boards

- Responsable avec /Editor with F. Martin (EPHE) of Extrême-Orient, Extrême-Occident (1992-2005). Depuis 2005, membre du comité de rédaction de la revue.
- 2005- : Comité éditorial/Editorial Board de la Revue d’histoire des mathématiques. Co-directrice avec/Editor With J. Peiffer & B. Belhoste, Revue d’histoire des mathématiques (1998-2001). Editorial board (1994-98, 2001-04) and Reading committee (2004-).
- Membre du comité éditorial des collections "Science Networks", Birkhäuser (1995-), “Frontiers in History of Science”, Birkhäuser (Springer) (2015-), et « Book Series on Chinese Science and Technology Sources (中国科技典籍选刊) » (2015-).
- Editor of the series “Histoire des savoirs,“ Editions Omniscience (2009-).
- Comité éditorial international de/International editorial board of

    • Taiwanese Journal for the Studies of Science, Technology and Medicine (1999-) ;
    • Ganita Bharati (2006-) ;
    • EASTS (2006-) ;
    • Journal for the history of science and technology in China 中国科技史杂志 Academia Sinica, Beijing (2007-) ;
    • NTM (2007-) ;
    • Studies in the History of Natural Sciences 自然科学史研究 (2009-).
    • Images des mathématiques (2009-2014) ;
    • Computability, The Journal of the Association Computability in Europe (2011-) ;
    • Etudes chinoises, journal de l’Association Française d’Etudes Chinoises (2011-) ;
    • Studia Historiae Scientiarum, Journal of the Polska Akademia Umiejetnosci (2014-) ;
    • History of Humanities (2014-). .




Bibliographie, organisation de rencontres & quelques communications (2004-2012)



NB : On trouvera ici une bibliographie complète.

- Ouvrages

K. Chemla & Guo Shuchun, Les neuf chapitres. Le classique mathématique de la Chine ancienne et ses commentaires. Edition critique bilingue traduite, présentée et annotée par K. Chemla et Guo Shuchun. Glossaire des termes mathématiques chinois anciens par Karine Chemla, calligraphies originales de Toshiko Yasumoto, Préface de Geoffrey Lloyd, Dunod, 2004, 1150 p.

K. Chemla (éd.), History of science, history of text, Springer, Collection « Boston studies in the philosophy of science », 2004, XXVIII+254 p.

K. Chemla, « Euler’s Work in Spherical Trigonometry : Contributions and Applications », Opera Omnia, troisième série, volume 10, Commentationes physicae ad theoriam caloris, electricitatis et magnetismi pertinentes. Appendicem addidit Karine Chemla, 2003, pp. CXXV-CLXXXVII.

Florence Bretelle-Establet & K. Chemla (éds.), Qu’était-ce qu’écrire une encyclopédie en Chine ? What did it mean to write an encyclopedia in China, Extrême-Orient, Extrême-Occident, hors-série, 2007. Introduction par les éditrices, p. 7-18. L’ouvrage peut être téléchargé ici

K. Chemla (sous la direction de, avec la collaboration de Mireille Delbraccio) Action Concertée « Histoire des savoirs » 2003—2007. Recueil de synthèses, 2007, mis en ligne sur le site du programme, et plus précisément ici, CNRS, 2007.

K. Chemla (éd.) The History of Mathematical Proof in Ancient Traditions, Cambridge : Cambridge University Press, 2012.

K. Chemla (ed.), Numéro spécial Explorations on the History of Recreational mathematics, Historia mathematica, 41, 4, 2014, p. 367-517.

K. Chemla et J. Virbel (eds.) Texts, Textual Acts and the History of Science. Collection Archimedes, Springer, 2015.

K. Chemla, Renaud Chorlay et David Rabouin (eds.) The Oxford Handbook of Generality in Mathematics and the Sciences, Oxford University Press, 2016, à paraître.

K. Chemla & Evelyn Fox Keller (eds.), Cultures without culturalism in the making of scientific knowledge, à paraître chez Duke University Press, 2016.


- Articles dans des publications à comité de lecture —un échantillon

K. Chemla, « The interplay between proof and algorithm in 3rd century China : The operation as prescription of computation and the operation as argument », in Paolo Mancosu, Klaus F. Jorgensen & Stig Andur Pedersen (éds.), Visualization, Explanation and Reasoning styles in mathematics, Synthese Library Series, volume 327, Springer, 2005, p. 123-145.

K. Chemla, « Geometrical figures and generality in ancient China and beyond. Liu Hui and Zhao Shuang, Plato and Thabit ibn Qurra », Science in context, 18, 2005, p. 123-166. « Geometrical figures and generality in ancient China and beyond. Liu Hui and Zhao Shuang, Plato and Thabit ibn Qurra—CORRIGENDUM », Science in context, 22 (4), 2009, p. 647—650.

K. Chemla, « Artificial languages in the mathematics of ancient China », Journal of Indian Philosophy, 34, 1-2, 2006, p. 31-56.

K. Chemla, « Documenting a process of abstraction in the mathematics of ancient China », in Anderl, Christoph and Halvor Eifring (eds.) : Studies in Chinese Language and Culture - Festschrift in Honor of Christoph Harbsmeier on the Occasion of his 60th Birthday. Oslo, Hermes Academic Publishing and Bookshop A/S 2006, p. 169-194. Article en ligne ici.

K. Chemla, « Classic and commentary : An outlook based on mathematical sources », Preprint en ligne du Max Planck Institut für Wissenschaftsgeschichte, 2008, 46 p. Accepté pour publication par le British Journal for the History of Science.

K. Chemla, « Antiquity in the shape of a Canon. Views on antiquity from the outlook of mathematics », in Dieter Kuhn & Helga Stahl (éd.), Perceptions of Antiquity in Chinese Civilization, Collection “Würzburger Sinologische Schriften”, 2008, p. 191-208. Voir la version soumise à publication..

K. Chemla, « La généralité, valeur épistémologique fondamentale des mathématiques de la Chine ancienne », Journée Jean Filliozat, Comptes rendus de l’Académie, Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, Institut, 2006 (2008), 10 bis, fascicule IV, p. 113—146.

K. Chemla, « On mathematical problems as historically determined artifacts. Reflections inspired by sources from ancient China », Historia Mathematica, 36, 3, 2009, p. 213-246. L’article peut être téléchargé sur cette page.

K. Chemla, “Apprendre à lire : La démonstration comme élément de pratique mathématique." Communications 84 (2009) : 85-101.

K. Chemla, « 從古代中國數學的觀點探討知識論文化 (cong gudai Zhongguo shuxue de guandian tantao zhishilun wenhua) An approach to epistemological cultures from the vantage point of some mathematics of ancient China) », 祝平一 Chu Pingyi (éd.), New views on Chinese history. Volume on the History of Science and Technology : Science, technology and Chinese society 中國史新論科技史分冊:科技與中國社會 (in Chinese), volume réalisé pour l’anniversaire de l’Institute of History and Philology, Academia Sinica, Taiwan, 台北:聯經出版社, 2010, p. 181-270.

K. Chemla, « A Chinese Canon in Mathematics and its two Layers of Commentaries : Reading a collection of texts as shaped by actors », in F. Bretelle-Establet (éd.), Looking at it from Asia : the processes that shaped the sources of history of science, Springer, Boston Studies in the Philosophy of Science 265, 2010, p. 169—210.

K. Chemla, « Proof in the Wording : Two modalities from Ancient Chinese », in G. Hanna, H. N. Jahnke, H. Pulte (éds.), Explanation and Proof in Mathematics : Philosophical and Educational Perspectives, Springer, 2010, pp. 253—285.

K. Chemla, « Mathematics, Nature and Cosmological Inquiry in Traditional China », in G. Dux & H.-U. Vogel (eds), Concepts of Nature in Traditional China : Comparative Approaches, Brill, 2010, p. 255—284.

K. Chemla, « Changes and continuities in the use of diagrams tu in Chinese mathematical writings (3rd century-14th century) [I] », East Asian Science, Technology, and Society, An International Journal, 4, 2010, p. 303–326. Il s’agit de la première partie, révisée, d’un texte distribué à l’occasion du colloque “From Image to Action : The Dynamics of Visual Representation in Chinese Intellectual and Religious Culture”, Paris, 3-5 septembre, 2001, sous le titre “Variété des modes d’utilisation des tu dans les textes mathématiques des Song et des Yuan.” Le preprint distribué peut être consulté en ligne

K. Chemla, « Usage of the terms “likewise” and “like” in texts for algorithms. Algorithmic analogies in ancient China », in Klaus Hentschel (éd.), Analogien in Naturwissenschaft und Medizin, Halle : Leopoldina, 2010 (Acta Historica Leopoldina), p. 329-357. Ici, on trouvera une version en ligne.

K. Chemla et Ma Biao. « Interpreting a newly discovered mathematical document written at the beginning of Han dynasty in China (before 157 B.C.E.) and excavated from tomb M77 at Shuihudi. » Sciamvs, 12 (2011) : 159—91.

K. Chemla, « Reading proofs in Chinese commentaries : Algebraic proofs in an algorithmic context. » In The History of Mathematical Proof in Ancient Traditions, dir. Karine Chemla, 423-86. Cambridge : Cambridge University Press, 2012.

K. Chemla, « Prologue : Historiography and history of mathematical proof : A research program. » In The History of Mathematical Proof in Ancient Traditions, dir. Karine Chemla, 1-68. Cambridge : Cambridge University Press, 2012.

K. Chemla, « Constructing value with instruments versus constructing equivalence with mathematics. Measuring grains according to early Chinese mathematical sources. » In The Construction of Value in the Ancient World, dir. John Papadopoulos et Gary Urton, 411-426 (références, p. 488-547). Los Angeles : Cotsen Institute of Archaeology, 2012.

K. Chemla, « Using documents from ancient China to teach mathematical proof. » In Proof and Proving in Mathematics Education, dir. Gila Hanna et Michael de Villiers, 423-429. Dordrecht : Springer, 2012. 

K. Chemla, « Ancient writings, modern conceptions of authorship. Reflections on some historical processes that shaped the oldest extant mathematical sources from ancient China. » In Writing Science. Medical and Mathematical Authorship in Ancient Greece, dir. Markus Asper, 63-82. De Gruyter, 2013.

K. Chemla, « Ecrire les raisons de la correction d’algorithmes : perspectives depuis la Chine ancienne », in La démonstration de l’antiquité à l’âge classique, dir. Ahmad Hasnawi, Pierre Pellegrin et Roshdi Rashed, Paris : Blanchard, 2013, à paraître.

K. Chemla, « Problèmes et démonstration de la correction d’algorithmes en Chine ancienne », in 10e Journée d’études de l’école doctorale de l’Université Paris Diderot-Paris 7 « Savoirs Scientifiques », 10 mars 2010, Moyens de validation et de preuve dans les différentes disciplines, dir. Claude-Olivier Doron et Bernard Parzysz, 33-50. 2013 (épreuves non relues par l’auteur). Texte en ligne à hal-shs.

K. Chemla, “Shedding some light on a possible origin of the concept of fraction in China. Division as a link between the newly discovered manuscripts and The Gnomon of the Zhou [dynasty]”, Sudhoffs Archiv, 97 (2) (2013) : 174-198. Texte en ligne.

K. Chemla, « Observing mathematical practices as a key to mining our sources and conducting conceptual history. Division in ancient China as a Case study », in Science after the Practice Turn in Philosophy, History, and the Social Studies of Science, dir. Léna Soler, Sjoerd Zwart, Michael Lynch & Vincent Israël-Jost, 238-268. Routledge, 2014. Voir Preprint.

K. Chemla, “The Dangers and Promises of Comparative History of Science”, Sartoniana, 27, 2014 : 13-44, Sarton Chair of the History of Sciences, University of Ghent, Belgium.

K. Chemla, “On the sources of the historian of science from the perspective of a history of education”, in Scientific Sources and Teaching Contexts throughout History : Problems and Perspectives, dir. Alain Bernard & Christine Proust, 305-324, Collection Boston Studies in the Philosophy of Science vol. 301. Springer, 2014.

K. Chemla et Ma Biao, “How do the earliest known mathematical writings highlight the state’s management of grains in early imperial China ?”, Archive for history of exact sciences, 69 (1), 2015 (2014) : 1-53.


- Textes divers

K. Chemla, « Postface. Ecritures pratiques et histoire des sciences », in N. Coquery, F. Menant & F. Weber (éds.), Ecrire, compter, mesurer. Vers une histoire des rationalités pratiques, Editions Rue d’Ulm/Presses de l’ENS, Paris, 2006, pp. 265—277.

K. Chemla, « Penser sur la science avec les mathématiques de la Chine ancienne », in Anne Cheng (éd.), La pensée en Chine aujourd’hui. Texte publié en épilogue du volume « Dépasser l’altérité », Gallimard, Folio, 2007, p. 353-386, 432-438. Preprint téléchargeable.

K. Chemla, « Matematica e cultura nella Cina antica », in Claudio Bartocci and Piergiorgio Odifreddi (eds.), La matematica.I. : I luoghi e i tempi, Einaudi, 2007, pp. 91-137. La traduction en français, réalisée par D. Vernerey, d’une version révisée de ce texte est parue sous le titre : « Mathématiques et culture. Une approche appuyée sur les sources chinoises les plus anciennes », in La mathématique. 1. Les lieux et les temps, Editions du CNRS, 2009, p. 103—152.

Chemla, Karine. “Mathematics, Nature and Cosmological Inquiry in Traditional China.” In Concepts of Nature in Traditional China : Comparative Approaches, dir. Guenther Dux & Hans-Ulrich Vogel, 255—84. Leiden : Brill, 2010.

K. Chemla. Préface à Jens Hoyrup, L’algèbre au temps de Babylone, Vuibert, 2010.


K. Chemla. "Une figure peut en cacher une autre. Reconstituer une pratique des figures géométriques dans la Chine du XIIIe siècle." Images des mathématiques, revue en ligne, Mai 2011, à lire ici



- Organisation de rencontres —Un échantillon

K. Chemla, avec l’ensemble du groupe HSHT, Séminaire Histoire des Sciences, Histoire du Texte (1996—)

K. Chemla & Agathe Keller, "When nations shape history of science", "Lorsque les nations façonnent l’histoire des sciences", REHSEIS, 22 juin 2006.

K. Chemla & Evelyn Fox Keller (MIT, Chaire Blaise Pascal & Institute for Advanced Study—Paris). Projet « Cultures épistémologiques ». Journée d’étude « Styles and cultures », REHSEIS, 10 novembre 2006. Colloque international « Styles and cultures of scientific practice », Les Treilles, 15-21 juin 2008. Workshop, « Simplicity as an Epistemological Value in Scientific Practice », 8—9 janvier 2010, Maison Suger.

K. Chemla & Jens Hoyrup, Special Session on "Algorithms in the history of mathematics", Colloque 2008 "Computability in Europe" : "CiE 2008 : Logic and Theory of Algorithms", (15-20 June 2008), University of Athens, Greece.

K. Chemla & Martina Siebert (Max Planck Institute, Berlin) Symposium « ‘Origin/Source’ : Concepts and Their Uses in the history of knowledge », 12th International Conference on the History of Science in East Asia (Baltimore, US, July 14-18, Monday-Friday, 2008).

K. Chemla & Alexander Jones, Workshop « The history of ancient mathematical sciences » (REHSEIS—ISAW (NYU)), 24—25 novembre 2008.

K. Chemla, ITO Kenji & Richard Yeo, Symposium « Working with pages and texts », ICHST, Budapest, 27 Juillet-2 Août 2009.

K. Chemla, A. Malet (Barcelona) et E. Knobloch (Berlin), « History and philosophy of mathematical notations and symbolism », Mathematisches Forschungsinstitut, Oberwolfach, 25-31 octobre 2009.

K. Chemla & Qu Anjing, Colloque « Cultures and elements of practices in mathematics, 1800-1930 », Université du Nord-Ouest, Xi’an, 11—17 août 2010.

  

- Quelques communications (2004-2012)


Colloques (2004-2012)

K. Chemla. "Contextualizing and Historicizing Generality as an Epistemological Value." Colloque international History of modern mathematics II », In honor of Prof. Li Wenlin, Xibei daxue, Xi’an, 16—20 mai 2012.

K. Chemla. “Tables as texts and objects." Colloque international History of numerical tables, CIRM, Luminy, 25-30 mars 2012.

K. Chemla. "Tables in ancient Chinese mathematical writings. From textual tables to diagrammatic tables." Colloque international History of Numerical Tables, MPIWG (L. Daston), Berlin, 12-13 mars 2012.

K. Chemla. “How tacit is tacit knowledge ? Or : Looking for sources to approach tacit knowledge." Colloque international Explicit versus tacit knowledge in mathematics, MFO, Oberwolfach 8—14 Janvier 2012.

K. Chemla. "The divide between proof and computation : historiographic and historical remarks." Colloque international How to make the peripheral ‘mainstream’ : recent developments in the historiography of science, Université Paris Diderot, Paris, 12—14 décembre 2011, Paris.

K. Chemla. “Démontrer la correction d’algorithmes par le biais d’algorithmes en Chine ancienne." Colloque international Pratiques déductives algorithmiques dans les mathématiques pré-algébriques, Université de Lille, Lille, 12—14 octobre 2011.

K. Chemla. “Cultures in change." Colloque international Styles and cultures of scientific practice, Fondation Les Treilles, 20-25 juin 2011.

K. Chemla, "L’enseignement des nouveaux manuscrits excavés sur notre compréhension de l’histoire de la règle de trois en Chine", Journée d’étude sur l’histoire de la règle de trois, organisée par Paul Benoit et Stéphane Lamassé, 21 mai 2011.

K. Chemla, "Pratique de l’histoire et réflexion sur les mathématiques chez les praticiens de la géométrie projective (France, 1800—1840)/Practice of history and reflection on mathematics among practitioners of projective geometry (France, 1800—1840)", Colloque « Biographie d’espaces », organisé par Philippe Nabonnand, 27—28 janvier 2011.

K. Chemla, "Restoring Mathematical Practices of the Past and Reshaping the History of Ancient Mathematics : Views From Afar. Practices of mathematics in ancient China & concepts of/approaches to algebraic equations", The Notion of Scientific Modernity : Non Eurocentric Perspectives », organisé par R. Rashed, G. Freudenthal, M. Hagner, Zuerich, 25—26 novembre 2010.

K. Chemla, “Proving the correctness of algorithms by means of diagrams. Liu Yi and the solution of algebraic equations”, Colloque “From practice to results in logic and mathematics,” Nancy, 21— 23 juin 2010, organisé par le groupe PratiScienS dirigé par Léna Soler.

K. Chemla, « The hidden face of the history of mathematical proof in the ancient world », Qinghua University, Beijing, Colloque en l’honneur de Bob Cohen, à l’occasion de l’inauguration de la bibliothèque Bob Cohen de l’Université Qinghua, 26—27 avril 2010.

K. Chemla « Contextualizing and Historicizing Generality as an Epistemological Value », Conference on ‘historical epistemology’, Ursula Klein & Koen Vermeir, Leuven, 11-12 décembre 2009.

K. Chemla, “Constructing value with instruments versus constructing value with mathematics. Assessing grains according to early Chinese mathematical sources.” Workshop “The Construction of Value in the Ancient World” John Papadopoulos & Gary Urton, Cotsen Institute, UCLA (US), November 2009.

K. Chemla, « Does a symbolism require a permanent support of inscription ? Reflections based on medieval sources », K. Chemla, A. Malet (Barcelona) et E. Knobloch (Berlin), « History and philosophy of mathematical notations and symbolism », Oberwolfach, 25-31 octobre 2009.

K. Chemla, « Describing an epistemological culture : the impact on the interpretation of texts. An outlook based on ancient Chinese mathematical sources », Les Treilles, Juin 2008.

K. Chemla, «  Why the “source” matters. Practices of looking for the “source” in the mathematics of ancient China », Symposium K. Chemla & Martina Siebert, « ‘Origin/Source’ : Concepts and Their Uses in the history of knowledge », 12th International Conference on the History of Science in East Asia (Baltimore, US, July 14-18, Monday-Friday, 2008.

K. Chemla, « Diagrams for algorithms. Reflexions based on Chinese, Arabic, and other sources ». Stanford U.-REHSEIS Workshop, 9-11 octobre 2008, S. Feferman, M. Panza, R. Netz.

K. Chemla, « Remarks on the polynomial algebra of the Song-Yuan dynasties and its continuation in Edo Japan », « International Conference on History of Mathematics in Memory of Seki Takakazu », Tokyo, Août 2008, Graduate School of Mathematical Sciences, The University of Tokyo.

K. Chemla, « Understanding while proving the correctness of algorithms. Reflexions based on ancient Chinese sources », Colloque « Mathematical Understanding », Ivahn Smadja, Université Paris Diderot, 9—13 juin 2008.

K. Chemla, « Working out analogies within the framework of a given scholarly culture. Analogies and algorithms in the mathematical writings from ancient China », « Analogien in Naturwissenschaften, Medizin und Technik », Klaus Hentschel, Stuttgart, 17-20 mars 2008.

K. Chemla, « Writings down algorithms. Reflections based on ancient Chinese sources and beyond », Journée organisée par Liba Taub (Department of History and Philosophy of Science, at the University of Cambridge) et Paul Cartledge (Classics Faculty), 17 Mars 2008, Department of history and philosophy of science, en l’honneur de Geoffrey Lloyd, Cambridge (UK).

K. Chemla, « Algorithm and proof in ancient China », conference in the honor of Jean-Yves Girard, Keio University, February 2008, Japan.

K. Chemla, « Mathematics and culture. An outlook from ancient China », Colloque en l’honneur de Jean-Pierre Bourguignon, août 2007.

K. Chemla, « Connaître et comprendre nos sociétés : universalisme scientifique et diversité culturelle », UNESCO, 21-22 juin 2007. Session « Les expressions scientifiques de la diversité culturelle ».

K. Chemla, « Cosmologie, calcul et histoire conceptuelle. Une approche anthropologique des mathématiques de la Chine ancienne », Anthropologie historique de la raison scientifique, Cerisy-la-Salle, 12-19 juillet 2006, organisateurs : Philippe Descola et Bruno Latour.

K. Chemla, « Abstraction in the mathematics of ancient China », Colloque sur le Suanshushu, Taipei, 23-25 août 2006.

K. Chemla, « How does the Suanshushu contribute to our understanding of The nine chapters on mathematical procedures and their commentaries », Symposium J. Dauben, Guo S., A. Volkov, International Congress for the History of Science, Beijing, 24-30 juillet 2005, Pékin.

K. Chemla, « Mathematical commentary and mathematical theory », The Göran Malmqvist symposium on Chinese texts and commentaries in historical and comparative perspective, Uppsala, May 1-3, 2005. Arranged by the Swedish Collegium for Advanced Study in the Social Sciences, Uppsala. Convenor : Christoph Harbsmeier.

K. Chemla, « Chinese language and science : Historiographical reflections inspired by Science and civilisation in China, 7. », 13-16 janvier 2005, Cambridge, UK.

K. Chemla, « Editing the first extant mathematical figures from China », Workshop on the criticism of diagrams in mathematical texts, Pise, 26-27 Novembre 2004.

K. Chemla, « La démonstration algébrique dans un contexte algorithmique : un des éléments constituants de la démonstration de la correction d’algorithme en Chine ancienne », Colloque sur l’histoire de l’algèbre, organisé par Pascal Crozet et Alain Michel, CIRM, Luminy, 25-29 octobre 2004.

K. Chemla, « Réflexions sur la transmission des savoirs. Modalités & supports » Ecole thématique “Constitution, transmission et circulation des savoirs relatifs au langage”, ENS Lyon, 29 août, 2004—3 septembre 2004.



- Séminaires (2004-2012)

K. Chemla, "Translating texts from elsewhere : Reflections inspired by the 1607 translation of “Euclid”’s Elements into Chinese", Program Kultrans, University of Oslo, 1er avril 2011.

K. Chemla, « 中国古代算法文本的一些特点 (Quelques traits caractéristiques du texte des algorithmes de la Chine ancienne) », Institut d’histoire des sciences de la nature, 22 octobre 2010, Pékin, Académie des sciences (en chinois).

K. Chemla, "Michel Chasles:19世纪上半叶的几何学家和数学史家 (Michel Chasles : mathématicien et historien des mathématiques de la première moitié du XIXe siècle)", Institut d’histoire des sciences de la nature, 15 octobre 2010, Pékin, Académie des sciences (en chinois).

K. Chemla, "20世纪法国科学史研究的回顾及未来研究趋向的展望 (Réflexions sur l’histoire des sciences en France au 20e siècle et perspectives d’avenir)", Institut d’histoire des sciences de la nature, 8 octobre 2010, Pékin, Académie des sciences (en chinois).

K. Chemla, "Textes de tables et de tableaux. Vues inspirées par les sources mathématiques de la Chine ancienne", Séminaire Histoire des sciences, Histoire du texte, REHSEIS—SPHERE, 9 décembre 2010. En relation avec le projet "Histoire des Tables Numériques".

K. Chemla, "Simplicity in parts of mathematics. The dissolution of proof", Séminaire de philosophie des mathématiques de Jamie Tappenden, 5 juillet 2010.

K. Chemla,« Editions critiques-Observations basées sur une pratique », Séminaire général de SPHERE, 22 janvier 2010.

K. Chemla & Bruno Belhoste (Université Paris 1) « Poncelet’s ideal elements in geometry : between Carnot and Chasles », Journée sur les éléments idéaux, Séminaire d’histoire des mathématiques, REHSEIS, 5 mars 2009.

K. Chemla, « What can the historian gain from putting scholarly writings back into their cultural contexts ? », Institute of humanities, Seoul University, May 19, 2009.

K. Chemla, « La généralité en géométrie selon Michel Chasles », 6 novembre 2008, Milan.

K. Chemla, « La généralité dans les mathématiques de la Chine ancienne », 5 novembre 2008, Milan.

K. Chemla, « Über die Allgemeinheit als den grundsätzlichen epistemologischen Wert der Mathematik im alten China (La généralité, valeur épistémologique fondamentale des mathématiques de la Chine ancienne) », Deutsche Akademie der Naturforscher Leopoldina, Halle, 6 mai 2008.

K. Chemla, « Mathematik und Kultur : Das Beispiel China (Mathématiques et culture : l’exemple de la China) » Wilhelmspalais, Frankreich Schwerpunkt des IZKT & Université de Stuttgart (Klaus Hentschel), 20 novembre 2007 (en allemand).

K. Chemla,« Distinguishing between technical and ordinary language in ancient Chinese mathematical texts », Séminaire « Histoire des sciences, histoire du texte », REHSEIS, 10 mai 2007.

K. Chemla, « La culture des problèmes en Chine ancienne », Séminaire « Généralité », REHSEIS, 23 avril 2007.

K. Chemla, « Histoire de la démonstration mathématique en Chine ancienne », Département de mathématiques, Université de Palerme, 20-10-2006.

K. Chemla, « An approach to epistemological cultures based on the mathematics of ancient China », Princeton University, East Asian studies & Program in history of science, 3 mai 2006.

K. Chemla, « Reflections on generality in mathematics from the perspective of ancient Chinese mathematical sources », Rutgers University, Department of mathematics, 24 mars 2006. http://www.math.rutgers.edu/seminars/colloq.html

K. Chemla, « Mathematics in ancient China : the choice of generality as the main theoretical value and its consequences », Los Angeles History of science group, 23 février 2004.

K. Chemla, « Mutations in the materiality and use of mathematical diagrams between the 3rd and the 13th century », Séminaire du department of Classics, Stanford University, 17 février 2004.



- Presse, radio et télévisions (2004-2012)—Un échantillon

Exposé à la fête de la science —édition 2011, "Quelles nouveautés dans l’histoire des mathématiques de la Chine ancienne ?", Beaumont de Lomagne, 16 octobre 2011.

« K. Chemla », in P. Pajot, Parcours de mathématiciens, Collection Comment je suis devenu …, éditions "Le Cavalier Bleu", 2010, p. 77—94

Organisation avec Thomas Coudreau et Giuseppe Leo de l’Université Européenne d’Eté sur l’observation, Université Paris Diderot (septembre 2009).

Interview réalisée par Jean-François Mondot, in Chine. Les Inventions qui ont changé le monde, Les Cahiers de Sciences & Vie, n° 113, Octobre—Novembre 2009, p. 22—25.

Emission sur le Livre d’algèbre et d’al-muqabala, d’al-Khwarizmi, édition critique et traduction de R. Rashed, dans le cadre de la série Cultures d’islam d’Abdelwahab Meddeb, France-Culture, 14 septembre 2008.

Conférences au Lycée Flora Tristan sur l’histoire des mathématiques en Chine, 2008, 2010.

Organisation, avec Annick Audoir et Alain Peyraube, d’un cycle de Conférences de la Cité des sciences « Sciences en Chine », 5 janvier 2006—2 février 2006. Films accessibles en ligne sur le site de la Cité. Première conférence, K. Chemla, 5 janvier, « Histoire des sciences en Chine : Une première approche ». Seconde conférence, K. Chemla, 12 janvier, « Mathématiques de la Chine ancienne ».

Enregistrement, le 6 janvier 2006, d’une interview sur Les neuf chapitres pour le site "CultureMath",

31 mars 2005, Emission « Continent sciences » avec Stéphane Deligeorges, France Culture, sur Les neuf chapitres (50 minutes), en direct.

5 juillet 2005, Emission « Sciences, cultures » de Julie Clarini, « Les mathématiques peuvent-elles être exotiques ? », 19h30—20h30, en direct.

22 et 24 Août 2005, Emissions sur les mathématiques de la Chine ancienne sur la radio Suisse Romande, avec Ruth Scheps, dans la série « Voyages mathématiques ».