Partenaires

logo Sphere
CNRS
Logo Université Paris-Diderot Logo Université Paris1-Panthéon-Sorbonne


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Archives > Anciens projets de recherche financés > Les jeux de ficelle : aspects culturels et cognitifs d’une pratique à caractère mathématique > Résultats attendus et bénéfice potentiel

Résultats attendus et bénéfice potentiel


LES JEUX DE FICELLE : ASPECTS CULTURELS ET COGNITIFS D’UNE PRATIQUE À CARACTÈRE MATHÉMATIQUE



Mieux comprendre les processus cognitifs à l’œuvre dans la pratique et la création des jeux de ficelle. Par là, nous souhaitons mieux saisir la nature de l’objet « activité mathématique » et ainsi faire avancer la question soulevée par l’ethnomathématique de définir des critères permettant de reconnaître une activité comme relevant des mathématiques lorsque celle-ci n’est pas définie comme telle par ceux qui la pratiquent. Cette question croise celle de définir un objet mathématique, qui est un questionnement majeur de la philosophie des mathématiques (Caveing 2004). Nous pouvons attendre de l’analyse des matériaux collectés une meilleure compréhension de la façon dont les experts conceptualisent les « jeux de ficelle » par des gestes, et ainsi de faire des hypothèses sur la façon dont les créateurs concevaient ces objets. Comment sont exprimés les concepts de transformation, d’altération et d’itération, de symétrie, omniprésents dans les corpus ? Répondre à ces questions mènerait à une meilleure définition de la connexion de cette activité avec les mathématiques, en s’interrogeant sur la part du raisonnement mathématique qui échapperait au langage, notamment par l’usage des figures comme support au raisonnement.


Mieux comprendre les mécanismes de circulation dans de petites aires géographiques. Notre collecte à grande échelle des jeux de ficelle pratiqués dans de petites régions comme l’archipel des îles Trobriand permettra l’étude des transformations opérées sur ces procédures par les praticiens d’une société lors du passage d’une frontière ethnique et ainsi mieux saisir les modes de circulation de l’objet « jeu de ficelle ». On peut faire l’hypothèse que ces transformations ont permis à des individus de marquer leur identité culturelle dans cet objet. L’étude des transformations en jeu dans la circulation locale des jeux de ficelle d’un groupe ethnique à un autre, à la lumière des études ethnographiques existantes, pourrait faire écho à d’autres traits caractéristiques des sociétés en question, et contribuer ainsi à en éclairer certains.


Visée didactique, dimension pédagogique Nous produirons du matériel pédagogique disponibles pour l’enseignement des mathématiques en milieu scolaire (ou autre) sur la base de nos recherches sur les jeux de ficelle et leurs interrelations avec des artefacts de même nature comme les dessins sur le sable ou le tissage. La perspective de produire du matériel pédagogique est un défi intéressant à plusieurs niveaux. Outre réfléchir à des applications pratiques des recherches en ethnomathématiques, la mise au point de ces matériaux pourrait permettre de reformuler des questions sur les aspects mathématiques de la pratique des jeux de ficelle. Quels sont les concepts mathématiques, comme la transformation, l’itération ou encore la symétrie, que cette activité permet de mettre en évidence à des élèves. En formulant ces questions pédagogiques, c’est la nature de l’abstraction « jeux de ficelle » qui peut être interrogée, et de façon réflexive revenir à ce qu’en savent les acteurs eux-mêmes, en donnant de la matière pour imaginer des protocoles d’expérimentations cognitives à mener sur le terrain. Les responsables du Nunavut Arctic College (Nunavut, Arctique canadien), ainsi que ceux du Centre culturel de Vanuatu (Pacifique sud) nous ont fait part de leur intérêt pour l’élaboration de nouveaux outils d’enseignement des mathématiques fondés sur des principes logiques propres à des pratiques « traditionnelles » (telles qu’elles peuvent être rapportées par des « aîné-e-s » contemporains).


Savoirs en péril La base de données constituée participera à la conservation des ces savoirs traditionnels : Ceci se produit à l’heure même où ces activités connaissent un déclin et peuvent parfois sembler « menacées ». Il y a donc urgence à ce que certains sauvent ces matériaux de la disparition et les donnent de façon traitable par l’ensemble des disciplines qu’ils concernent.




-->