Partenaires

logo Sphere
CNRS
Logo Université Paris-Diderot Logo Université Paris1-Panthéon-Sorbonne


Search

On this website

On the whole CNRS Web


Home > Archives > Previous years: Seminars > Seminars 2018-2019: archives > Sciences et philosophie de l’Antiquité à l’Age classique 2018–2019

Séminaire du Centre Chspam

Sciences et philosophie de l’Antiquité à l’Age classique 2018–2019

Accès au site du Centre Chspam
Archives : 1996-2008, 2008-2009, 2009-2010,
2010-2011, 2011-2012, 2012-2013, 2013-2014,
2014-2015, 2015-2016, 2016-2017, 2017-2018
Année en cours


PROGRAMME 2018-2019



Séances mensuelles, le jeudi, 9:30 – 17:00 (sauf précision)
Université Paris Diderot, bâtiment Condorcet*
Certaines de ces dates sont néanmoins susceptibles de changement. Les séances seront détaillées ultérieurement sur cette page.
Date Thématique Organisé par
2018
18/10 Les Météorologiques d’Aristote dans la scolastique latine : travaux et éditions en cours (13e-14e siècles) Valérie Cordonier et Sabine Rommevaux-Tani
23/11 Euclide : grec, arabe, latin Pascal Crozet
13/12
séance reportée ultérieurement
Philosophes médiévaux face à la Révélation. La prophétie chez des auteurs juifs et arabes Silvia Di Donato
2019
17/01 Mouvements et éternité du monde dans la philosophie arabe et latine Miriam Rogasch et Charles Ehret
21/02 Naṣīr al-Dīn al-Ṭūsī, mathématicien et astronome du XIIIe siècle Eleonora Sammarchi et Zeinab Karimian
11/04 Journée sur Oresme Sabine Rommevaux-Tani & Valérie Cordonier
09/05 Théories de rayons dans la science et la philosophie arabes médiévales et leur réception en Occident latin Gad Freudenthal
06/06 Le temps dans la physique du XIVe siècle Daniel Di Liscia et Sabine Rommevaux-Tani
juin !! reporté en 2019-20 !!!
Place de l’étrange, de l’inexplicable, dans les textes scientifiques médiévaux
Mehrnaz Katouzian-Safadi



Les Météorologiques d’Aristote dans la scolastique latine :
travaux et éditions en cours (13e-14e siècles)

jeudi 18 octobre 2018, 9h30-17h, en salle Klein, 371A


Séance organisée par Valérie Cordonier et Sabine Rommevaux-Tani, (CNRS, SPHERE)

Les Météorologiques comptent parmi les ouvrages aristotéliciens dont la réception latine est encore assez mal connue, alors que ce texte a joué un rôle majeur dans la constitution des savoirs relatifs à la Terre et au Ciel – qui englobaient, en plus de la cosmologie et d’une explication des phénomènes pensés encore aujourd’hui comme « météorologiques », des questions d’astronomie, de géologie et d’hydrologie, de minéralogie et de chimie élémentaire, ainsi qu’une théorisation des diverses façons dont le monde supra-lunaire, séparé en principe du monde sublunaire, agit sur ce dernier. En réunissant des spécialistes préparant des éditions critiques de documents importants pour la réception latine des Météorologiques d’Aristote et de la partie qui lui correspond dans le Shifā’ d’Avicenne, il s’agira de se concentrer sur des aspects méconnus ou très récemment découverts de l’histoire de ce texte et des savoirs correspondants au cours des 13e et 14e siècles latins.
  • Silvia Di Donato (CNRS, SPHERE) (projet en collaboration avec Jean-Marc Mandosio)
    La traduction latine de la physique du Shifā’ d’Avicenne: la Météorologie
  • Iacopo Costa (LEM, UMR8584)
    Les commentaires latins aux Météorologiques en contexte universitaire (13e siècle).
  • Sabine Rommevaux-Tani (CNRS, SPHERE)
    Les références aux Météorologiques dans le De sex inconvenientibus, à propos de la génération des qualités premières par les corps célestes au moyen de la lumière.
  • Aurora Panzica (UNIL)
    De l’air et du frottement dans la région céleste? Quelques difficultés de la théorie aristotélicienne de la production de la chaleur céleste et leur solution dans les commentaires médiévaux sur les Météorologiques (XIIIe et XVe siècles).


Euclide : grec, arabe, latin

!! exceptionnellement vendredi !! 23 novembre 2018, 9h30-17h, en salle Klein, 371A


Séance organisée par Pascal Crozet (CNRS, SPHERE)

Intervenants :

  • David Rabouin (CNRS, SPHERE)
    Le problème d’une théorie générale en mathématique : Aristote et Euclide.
  • Gregg De Young (The American University in Cairo)
    Reading Avicenna’s Euclidean Epitome as a historical document.
  • Ofer Elior (Université de Jérusalem)
    The Diagrams in Rabbi Jacob’s Arabic-Hebrew Translation of Euclid’s Elements, Books I-II.
  • Vincenzo de Risi (CNRS, SPHERE)
    Éléments I,1, de l’Antiquité à l’Âge classique : possibilités, axiomes, intersections et syllogismes.


!! !! séance reportée ultérieurement !!
Philosophes médiévaux face à la Révélation.
La prophétie chez des auteurs juifs et arabes.

13 décembre 2018
!! séance reportée ultérieurement !!


Séance organisée par Silvia Di Donato


Intervenants :

  • Meryem Sebti (CNRS, UMR 8230)
  • Olga Lizzini (Université d’Amsterdam, Université de Genève)
  • David Lemler (Université de Strasbourg)



17 janvier 2019, salle Mondrian, 646A
Mouvements et éternité du monde dans la philosophie arabe et latine


Séance organisée par Charles Ehret et Miriam Rogasch, (Univ. Paris 1 Panthéon-Sorbonne, SPHERE)


L’éternité du monde, avant d’être une question théologique, est une question physique, qui s’ancre dans une conception du mouvement où chaque changement en suppose, en amont, un préalable et se prolonge, en aval, vers un mouvement ultérieur. Le maillon central de cet enchaînement est la génération, avènement d’une forme substantielle où tout aboutit et d’où tout recommence. Il s’agit ainsi d’interroger, dans la perspective d’un monde dont on questionne l’éternité, le rapport entre, d’un côté, l’ensemble des mouvements qui constituent la génération et, de l’autre côté, l’ensemble des mouvements naturels qui découlent de la forme substantielle (mouvements élémentaires, opérations vitales, processus intellectifs). Peut-on parler dans les deux cas de "mouvement" en un sens univoque ? Les mouvements qui découlent de la forme sont-ils orientés vers une forme ultérieure qui remettrait en cause la substantialité de la première ? Ces mouvements conduisent-ils à comprendre la forme substantielle comme un principe de mouvement, c’est-à-dire un pouvoir ? Enfin, et surtout, l’enchaînement de ces mouvements permet-il d’affirmer ou, au contraire, d’infirmer l’éternité du cours du monde ?

  • Charles Ehret (Univ. Paris 1 Panthéon-Sorbonne, SPHERE)
    Infinite by Accident in Aquinas
  • David Wirmer (Universität zu Köln)
    Do elemental bodies have an internal principle of motion? Two Arabic solutions to an Aristotelian Conundrum
  • Andreas Lammer (Universität Trier)
    Two versions of the classical kalâm argument for creation: from Abû-l-Huḏayl to al- ʿAllâma al-Ḥillî
  • Ann Giletti (University of Oxford)
    Eternal world, Aristotle, eternal creation and the Latin scholastic approach



Jeudi 21 février 2019 , 10h–16h30, !! salle 240A !!
Naṣīr al-Dīn al-Ṭūsī, mathématicien et astronome du XIIIe siècle


Séance organisée par Eleonora Sammarchi et Zeinab Karimian


  • 10:15 – 11:30
    Zeinab Karimian (Univ. Paris Diderot, SPHERE)
    Al-Ṭūsī and his Recensions of Mathematical Textbooks
    A considerable amount of al-Ṭūsī’s mathematical works consists of his recensions on the mathematical treatises which were circulated among the scholars of his time and before. These mathematical textbooks included of Arabic translations of several Greek texts – known as Intermediate or Middle Books (Kutub al-Mutawassiṭāt) – as well as some of the mathematical works of medieval Islam. Several copies of al-Mutawassiṭāt, until 19th century, indicate the popularity and significance of these recensions. In this paper, I will discuss the importance of al-Ṭūsī’s project, his aims, the complexity of the issues he dealt with, etc. I will also try to examine to what extent these recensions were close to the original texts and to explain the general aspects of these recensions.
  • 11:30 – 12:00 Pause
  • 12:00 – 13:00
    Hossein Masoumi Hamedani (Université de Téhéran)
    Naṣīr al-Dīn al-Ṭūsī and the History of Spherical Trigonometry
    The development of spherical trigonometry, as an independent discipline, is generally considered as one of the main mathematical achievements of classical Islam. This development began by the simultaneous discovery of the sine law by several mathematicians in the tenth century, and the priority debate which arouse in this regard bears witness to the importance mathematicians attributed to this discovery. Al-Ṭūsī’s redaction of Unveiling the Secrets of the Setor Theorem, both in Arabic and Persian, can be seen as a decisive stage in this development. In this article the main characteristics of this work, its structure and content, and the relations between its Arabic and Persian versions are discussed and its role in the coming of age of spherical trigonometry is explained.
  • 14:00 – 15:00
    Erwan Penchevre (SPHERE)
    Planetary models in the astronomy of Naṣīr al-Dīn al-Ṭūsī


Journée sur Oresme

11 avril 2019, 9h30-17h,en salle Klimt, 366A


Séance organisée par Sabine Rommevaux-Tani et Valérie Cordonier


  • 9:30–11:00 Philippe Debroise (SPHERE)
    Science et harmonie : la musique du monde dans le Traité des configurations de Nicole Oresme
  • 11:15–12:45 Daniel Di Liscia (MCMP, LMU Munich)
    Nicole Oresme and the astrology : a hitherto unknown text
  • 14:15–15:45 Aurora Panzica (Université de Fribourg)
    Nicole Oresme et l’influence astrale : une image nouvelle à partir des textes inédits


Théories de rayons dans la science et la philosophie arabes médiévales
et leur réception en Occident latin

9 mai 2019, 9h30-17h, salle Mondrian, 646A


Séance organisée par Reimund Leicht et Gad Freudenthal (CNRS, SPHERE)


Intervenants :

  • Charles Burnett (The Warburg Institute, University of London)
    The Projection of rays (ilqā’ ash-shuʿāʿāt; proiectio radiorum) in Arabic astrology
  • Cristina Cerami (CNRS, SPHERE)
    Light and heat as Instruments in Averroes’s Theory of generation
  • Jeremiah Hacket (Univesity of South Caroliina)
    Lines of light or sight: objective or subjective? Roger Bacon’ s peculiar synthesis of Arabic, Greek, and Latin sources
  • Charles Ehret (Univ. Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
    Light rays and the being of light in Aquinas
  • Katherine Tachau (University of Wisconsin-Madison)
    Visible and invisible, species et virtues: The nature of radiating light among thirteenth-century parisian theologians
  • Jean-Marc Mandosio (EPHE)
    How the Heavens’ force moves sublunar substances: Jacques Lefèvre d’Etaples’ Astral Magic (end of 15th c.)
  • Reimund Leicht (Hebrew University of Jerusalem)
    Words, terms, concepts, problems and theories: Toward a synthetic historical account of Medieval views of “rays”
  • Jean-Patrice Boudet (Université d’Orléans)
    Conclusion


Le temps dans la physique du XIVe siècle

6 juin 2019, 9h30-17h, en salle Mondrian, 646A


Séance organisée par Daniel Di Liscia et Sabine Rommevaux-Tani


Intervenants :

  • Elzbieta Jung (Université de Lodz, Pologne)
    Time as continuous and discret quantity in Richard Kilvington
  • Robert Podkoński (Université de Lodz, Pologne)
    Continuous time and instantaneous speed in William Heytesbury and Richard Swineshead
  • Sabine Rommevaux-Tani (CNRS, SPHERE)
    Velocity without time, motion without resistance in Questions on the Physics of Blasius of Parma







* Université Paris Diderot, bâtiment Condorcet, 10 rue Alice Domon et Léonie Duquet, 75013 - Paris (plan).
Calculer votre itinéraire avec le site de la RATP
Metro : lignes 14 et RER C, arrêt : Bibliothèque François Mitterrand ou ligne 6, arrêt : Quai de la gare. Bus: 62 et 89 (arrêt : Bibliothèque rue Mann), 325 (arrêt : Watt), 64 (arrêt : Tolbiac-Bibliothèque François Mitterrand)

haut de page