Partenaires

logo Sphere
CNRS
Logo Université Paris-Diderot Logo Université Paris1-Panthéon-Sorbonne


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil > Membres > Distinctions > Vincenzo De Risi, lauréat de la médaille de bronze du CNRS et de la première "Médaille Guidobaldo dal Monte" pour l’histoire des sciences de l’Université d’Urbino

Vincenzo De Risi, lauréat de la médaille de bronze du CNRS et de la première "Médaille Guidobaldo dal Monte" pour l’histoire des sciences de l’Université d’Urbino

Félicitations à Vincenzo De Risi, lauréat de la médaille de bronze du CNRS et la première Médaille Guidobaldo dal Monte pour l’histoire des sciences de l’Université d’Urbino.




“Belle récompense pour Vincenzo DE RISI, chargé de recherche au laboratoire Sciences, Philosophie, Histoire – SPHERE (UMR 7219), qui vient de recevoir la médaille de bronze 2022 du CNRS pour ses travaux sur l’histoire des sciences et de la philosophie, et plus particulièrement l’histoire de la philosophie de l’espace, en relation avec l’histoire des fondements de la géométrie.


Docteur en philosophie et diplômé de mathématiques, Vincenzo De Risi est chargé de recherche CNRS au laboratoire SPHERE. Il entretient des liens forts avec le Max Planck Institute for the History of Science de Berlin au sein duquel il a été directeur de recherche entre 2010 et 2016, et professeur invité depuis 2017. En 2016, il s’est vu confier une chaire d’excellence « Leibniz » à l’Université de Leipzig. Il a également été chercheur invité à l’Université de Californie (Irvine) en 2018, à l’Université de Stanford en 2019, puis à l’Université de Princeton en tant que Whitney J. Oates Fellow of the Humanities Council. Il a récemment été lauréat de la première « Médaille Guidobaldo dal Monte » pour la recherche en histoire des sciences de l’université d’Urbino.


Le périmètre de recherches de Vincenzo De Risi est inhabituel : sur une période très large allant de l’Antiquité classique au début de l’ère moderne, il étudie l’histoire des sciences et de la philosophie, et plus particulièrement l’histoire de la philosophie de l’espace, en relation avec l’histoire des fondements de la géométrie. Il s’intéresse à la fois aux philosophes qui ont discuté de la nature de l’espace en relation avec sa mathématisation (en particulier Leibniz, mais aussi Aristote, Plotin, le néo-platonicien de la Renaissance Francesco Patrizi et Kant), et aux mathématiciens dont les théories géométriques ont des implications philosophiques importantes (Euclide notamment).


Vincenzo De Risi est considéré comme l’un des plus grands experts de la géométrie et de la philosophie de l’espace de Leibniz. Il a d’ailleurs rédigé sa thèse de doctorat sur ce sujet, thèse qui sera ensuite publiée en 2007. Il a récemment écrit un article majeur dans lequel il démontre que Leibniz a inventé son concept d’espace en critiquant celui de Newton, ce paramètre essentiel ayant échappé à tous les interprètes précédents.


Deux nouveaux projets sont en ligne de mire de Vincenzo De Risi :

  • Le premier est un livre sur l’histoire de l’axiomatique en mathématiques, d’Euclide à la découverte des géométries non-euclidiennes. Il est déjà l’auteur de nombreux articles sur le sujet, que viendront compléter de nouvelles publications, et qui couvriront ainsi autant de siècles d’histoire de la pensée sur les fondements des mathématiques.
  • Le second projet est une étude de la tradition des Éléments d’Euclide à l’époque moderne, qui ont été le texte fondamental des mathématiques pendant de nombreux siècles, et l’un des premiers ouvrages scientifiques traduits en latin, puis dans les langues nationales. L’étude des Éléments à travers les siècles est donc une étude de l’histoire des mathématiques, de l’épistémologie, mais aussi de l’histoire de l’éducation, de l’histoire du langage, de l’histoire matérielle des éditions, de l’histoire des études visuelles (en raison des figures géométriques utilisées), et bien plus encore…”


[ La médaille de bronze du CNRS récompense les premiers travaux consacrant des chercheurs spécialistes de leur domaine. Cette distinction représente un encouragement du CNRS à poursuivre des recherches bien engagées et déjà fécondes. ]