Partenaires

logo Sphere
CNRS
Logo Université Paris-Diderot Logo Université Paris1-Panthéon-Sorbonne


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Publications > Ouvrages parus > Savoir et gouverner

Savoir et gouverner

Essai sur la science politique platonicienne





Dimitri El Murr (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, SPHERE)




La seule source légitime de l’autorité politique est le savoir. Telle est l’une des thèses fondamentales de la pensée politique de Platon. Mais quel savoir l’homme politique doit-il posséder pour gouverner ? Sur qui s’exerce-t-il ? Quelles sont les modalités de son action ? Autant de questions qui occupent le Politique, dialogue où Platon invente la notion de science politique et où il définit non seulement ce qu’elle est, mais ce qu’elle fait, lui assignant par là même, pour la première fois, un rôle prescriptif, à la frontière du théorique et du pratique. Savoir prescriptif et architectonique dont le modèle est l’architecture, soin du troupeau humain sur le modèle du pastorat, production du lien de la cité sur le modèle du tissage : le Politique donne à la science du gouvernement des hommes son statut et sa finalité, ses modèles et ses instruments.
Lecture philosophique suivie du Politique, cet ouvrage entend montrer ce qui fait l’originalité et la profondeur de ce dialogue. Et justifier, du même coup, qu’on le lise à la même hauteur que la République ou les Lois. Car s’il n’y a pas de bonne politique sans un bon politique, quelle influence celui-ci peut-il avoir sur les bipèdes sans plumes que nous sommes, et qui ne sont pas naturellement faits pour vivre ensemble dans une cité ? Platon répond en élaborant du politique une figure nouvelle : celle du royal tisserand, soucieux du tissu social et attentif à le préserver de la moindre déchirure, le principal risque étant l’attraction du semblable par le semblable et la haine de ce qui est différent et étranger. Rien n’est donc plus actuel que ce tissage que la science politique platonicienne cherche à produire, grâce auquel la cité, au delà de ses antagonismes naturels, accède à une harmonie garantie par des valeurs partagées.



 :: Vrin, collection Tradition de la pensée classique
 :: 336 pages
 :: ISBN : 978-2-7116-2586-4
 :: December 2014




TABLE OF CONTENTS

Abréviations utilisées, p. 7

Introduction, p. 9

  • L’idée d’une « science politique », p. 12
  • Enjeux, p. 16
  • Dialectique et politique : du Sophiste au Politique, p. 18
  • Socrate, l’Étranger et la forme du Politique, p. 20
  • Méthode, p. 22

Chapitre premier : Comment lire le politique ?, p. 25

  • Politique ou dialectique ? Lectures antiques du Politique, p. 28
  • Politique et dialectique, p. 34
    • Faire d’une pierre deux coups ?, p. 34
    • La digression centrale du Politique (283 b-287 b) et ses enjeux, p. 36
    • La thème et le mode du Politique, p. 41

Chapitre II : Politique et dialectique, p. 45

  • Qu’est-ce qu’un paradigme ?, p. 45
    • Reconnaissance et discrimination : le paradigme des lettres, p. 47
    • La genèse du paradigme, p. 51
    • Le choix du paradigme et les limites de la méthode, p. 53
    • Montrer de façon satisfaisante, p. 56
    • La finalité du paradigme : opinion vraie ou connaissance ?, p. 58
  • Paradigme, politique et dialectique, p. 66
    • Fonction promélétique et fonction heuristique du paradigme, p. 67
    • La politique comme paradigme de la dialectique, p. 70

Chapitre III : la structure et l’unité du politique, p. 75

  • Errements dialectiques ou progression diairétique : quelle unité pour le Politique ?, p. 75
    • Une dialectique devenue folle ?, p. 76
    • La division et l’unité du Politique, p. 77
    • Paradigme et politique, p. 83
      • Le mythe, les divisions et le modèle pastoral., p. 84
      • Orgueil et préjugé : l’effet de neutralisation axiologique, p. 87

Chapitre IV : Connaissance et prescription, p. 91

  • La politique est une science, p. 91
    • Politikos (πολιτικός), p. 92
    • Connaître et produire, p. 93
  • La légitimité souveraine de la science, p. 95
    • L’argument de Pol., 258 e 8-259 d 4, p. 97
    • L’unicité de la science du gouvernement, p. 103
    • Savoir et régner, p. 108
    • Roi, ou politique, p. 111
  • Connaissance et prescription, p. 113

Chapitre V : Hommes et bêtes, p. 117

  • Les ambigu1tés de l’élevage, p. 119
  • Logique et politique, p. 122
  • Bipèdes sans plumes : une zoologie sous contrainte, p. 126
    • Aristote, critique de la division dichotomique., p. 126
    • Apprivoisé et sauvage, p. 130
    • Les deux voies, p. 134
    • La voie courte (Pol., 266 e), p. 135
    • La voie longue (Pol., 265 b-266 d), p. 136
    • De l’homme et du cochon : une zoologie sous contrainte, p. 137
  • La définition et sa critique (Pol. 267 a-268 d), p. 140

Chapitre VI : Hommes et dieux, p. 143

  • La question du nombre des phases cosmiques, p. 145
    • Deux phases cosmiques., p. 146
    • ... ou trois ?, p. 148
    • L’enjeu philosophique d’une controverse, p. 149
    • L’alternance perpétuelle des cycles cosmiques, p. 151
  • Fabrication et interprétation du récit, p. 153
    • Les « lambeaux de la légende » et la question politique, p. 154
    • Palimpsestes : les hypotextes du mythe, p. 158
  • Cosmologie et théodicée : dieu et le monde, p. 161
    • Corporel et incorporel, p. 162
    • Désir et raison, p. 166
  • Anthropologie et politique : du monde aux hommes, p. 170
    • La condition humaine sous l’âge de Kronos, p. 170
    • Le soin du dieu et l’inutilité de la politique, p. 173
    • La condition humaine sous l’âge de Zeus, p. 175
    • D’un âge à l’autre, ou de l’inutilité de la politique, p. 179
    • ... à l’absence de la politique, p. 183
    • Impossibilité vs inactualité de la politique, p. 185
    • Le soin humain du troupeau bipède, p. 186

Chapitre VII : Structurer la cité, p. 189

  • Nature et culture : du pastorat au tissage, p. 190
  • Le paradigme du tissage, p. 193
    • Paradigme et image, p. 195
    • Tissage et protection : la diérèse des moyens de défense, p. 196
    • Les arts parents, p. 203
    • Les arts auxiliaires, p. 205
  • Structurer la cité : l’application du paradigme du tissage, p. 208
    • Conditions d’existence : les arts auxiliaires, p. 209
    • Les arts de service, p. 213
    • Purifier, et non diviser, p. 215
    • Conditions d’unification : les arts causes directes, p. 217

Chapitre VIII : La loi de l’intelligence et l’intelligence de la loi, p. 221

  • Prélude : le drame satyrique du Politique, p. 221
  • Problèmes, enjeux, méthode, p. 223
  • La science du politique et le bien des gouvernés, p. 227
    • Le classement des constitutions et la question des critères, p. 228
    • Rendre la cité meilleure : la fin par tous les moyens, p. 232

Limites et usages de la loi, p. 236

    • Loi et phronesis : les limites de la loi, p. 236
    • Usages de la loi, p. 239
    • Contrainte et consentement, p. 243
  • Loi et imitation, p. 246
    • La mort de tout art et de toute recherche, p. 248
    • La souveraineté de la loi, la loi du tyran et la question de l’imitation, p. 251
      La possibilité du roi véritable, p. 257

Chapitre IX : La science et l’action du politique, p. 263

  • Définition, p. 264
  • L’entrelacement royal, p. 266
    • L’antagonisme politique de l’ardeur et de la modération, p. 267
    • Le cardage et le filage de l’éducation, p. 272
    • Lien divin et liens humains, p. 277
  • Ce que fait le politique, p. 281

Conclusion, p. 287

  • Nature et politique, p. 287
  • Science et consensus, p. 290
  • Philosophe et roi, p. 292
  • Savoir (et) gouverner, p. 294

Bibliographie, p. 297

Index des noms, p. 315

Index des passages cités, p. 319

Table des matières, p. 333