Partenaires

logo Sphere
CNRS
Logo Université Paris-Diderot Logo Université Paris1-Panthéon-Sorbonne


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil > Séminaires en cours > Sciences et philosophie de l’Antiquité à l’Age classique

Séminaire du Centre Chspam

Sciences et philosophie de l’Antiquité à l’Age classique


Accès au site du Centre Chspam
Archives : 1996-2008, 2008-2009, 2009-2010,
2010-2011, 2011-2012, 2012-2013, 2013-2014,
2014-2015, 2015-2016, 2016-2017.




PROGRAMME 2017-2018 : séances mensuelles, le jeudi, 10:00 – 18:00 (sauf précision), en salle Malevitch, 483A, Université Paris Diderot, bâtiment Condorcet, 10 rue Alice Domon et Léonie Duquet, 75013 - Paris (plan).


Certaines de ces dates sont néanmoins susceptibles de changement. Les thématiques à venir seront précisées ultérieurement sur cette page.
Date Thématique Organisé par
2017
9/11 {}L’Excellence menacée. Sur la philosophie politique d’Aristote,
de P. Pellegrin (2017)
P.-M. Morel
21/12 Journée autour des Ikhwân as-safâ’ G. de Vaulx
2018
18/1 Rayons et causalité physique dans la philosophie de la nature médiévale [...] G. Freudenthal
Météorologie latine
 !! [la journée prévue le 8/2 est reportée à une date ultérieure précisée sur cette page] !!
V. Cordonier
et S. Rommevaux-Tani
15/03 Cosmologie et philosophie naturelle au XIIe siècle : travaux récents B. Obrist
03/05 Matière céleste, matière terrestre C. Cerami
24/05 Structures génériques, structures théoriques (suite).
Pureté et impureté de la forme chez Aristote
A. Jaulin
21/06 "Peut-on parler de la génération comme d’un mouvement ?" S. Rommevaux-Tani
et D. Di Liscia

Jeudi 9 novembre, 14:30 – 17:00

Table ronde autour de l’ouvrage :
L’excellence menacée. Sur la philosophie politique d’Aristote
par Pierre Pellegrin


organisée par
Pierre-Marie Morel (Univ. Paris 1-Panthéon Sorbonne/GRAMATA-SPHERE)


animée par
Cristina Cerami (CNRS-SPHERE) & Annick Jaulin (Univ. Paris 1-Panthéon Sorbonne/GRAMATA-SPHERE)




Jeudi 21 décembre, 9:30 – 16:30, salle Mondrian, 646A

Les Épîtres des Frères en Pureté (Rasāʾil Iḫwān aṣ-safā) et le pythagorisme arabe
Avancées philologiques et philosophiques


organisé par
Guillaume de Vaulx (IDEO – le Caire)


Matinée
Les avancées philologiques : l’édition de Londres éclaire-t-elle les Épîtres des Frères en Pureté d’un jour nouveau ?
  • 9:30 Introduction générale
  • 10:00 – 10:45
    Mourad Kacimi (Universidad de Alicante)
    Éditer les Rasāʾil Iḫwān aṣ-ṣafā. La question des manuscrits et de leur sélection.

Pause

  • 1100 – 11:45
    Guillaume de Vaulx (IDEO – le Caire)
    Étude comparée des éditions de Beyrouth et de Londres. Ce qui a été gagné, et ce qui a été perdu.
  • 11:45 – 12:00 Discussion


Après-midi
Les avancées philosophiques : dans quel sens peut-on dire que les Épîtres sont pythagoriciennes ?

  • 13:30 Introduction
  • 13:45 – 14:15
    Emily Cottrell (Freie Universität Berlin)
    Pythagore de Ḥarrān selon les Iḫwān aṣ-ṣafā.
  • 14:15 – 15:00
    Guillaume de Vaulx
    Les Épîtres des Frères, un système philosophique fondé en arithmétique.

Pause

  • 15:15 – 16:00
    Mourad Kacimi
    Les particularités religieuses du texte philosophique des Frères de la Pureté.
  • 16:00 – 16:30 Discussion



Jeudi 18 janvier 2018, 9:00 – 18:00, salle Malevitch, 483A

Rayons et causalité physique dans la philosophie de la nature médiévale
(en arabe, hébreu, latin)


organisé par
Gad Freudenthal (CNRS, SPHERE)


9:00 – 10:30

  • Liana Saif (Univ. d’Oxford)
    Grappling with action at a distance : rays, heat, and love.
  • Charles Burnett (Warburg Univ.)
    Rays and cords between the planets in Abu Ma’shar’s Great Introduction to Astrology.

11:00 – 12:30

  • Godefroid De Callatay (Univ. de Louvain)
    The Ikhwān al-Ṣafā’ on the theory of rays.
  • Jean-Marc Mandosio (EPHE)
    Avicenna’s views on stellar rays and their effects on the sublunar world.

14:30 – 16:00

  • Reimund Leicht (IIAS, The Hebrew University of Jerusalem)
    Remarks on the philosophical and scientific background and context of De Radiis.
  • Nicolas Weill-Parot (EPHE)
    Rayons stellaires, monde sublunaire et harmonie : modèles en concurrence d’al-Kindî à Henri de Langenstein.

16:30 – 18:00

  • Maria Sorokina (CRHEC)
    Les rayons lumineux : un intermédiaire nécessaire de l’influence céleste ? La fonction de la lumière dans les commentaires des Sentences (1240-1320).
  • Gad Freudenthal (CNRS, SPHERE)
    A New ray of light on Gersonides’ rays.



Jeudi 15 mars 2018, 9:30 – 17:00, salle Malevitch, 483A

Cosmologie et philosophie naturelle au XIIe siècle :
travaux récents


organisé par
Barbara Obrist (CNRS, CHSPAM-SPHERE) et Irène Caiozzo (CNRS, PSL Research Univ. Paris, LEM)


9:30
Accueil des participants

10:00 – 12:30

  • Philipp Nothaft (All Souls College, Oxford)
    Walcher of Malvern, the ‘Natural Course of the Moon’ and the twelfth-century astronomical revolution.
  • Dirk Grupe (Munich)
    Efforts at reconciling cosmology with mathematical astronomy in Stephen of Pisa’s and Antioch’s Liber Mamonis.
  • Andrew Hicks (Cornell University, Ithaca)
    Teaching the timaeus in the twelfth century : the evidence of Hisdosus.
  • Elisa Rubino (Università del Salento, Lecce)
    Alfredus Anglicus, éditeur et commentateur des Météorologiques d’Aristote.



Jeudi 3 mai 2018, 9h30-17h00, Salle Mondrian, 646A

Matière Céleste, matière terrestre :
La notion de cause matérielle dans les traditions grecque, arabe, hébraïque et latine

Organisée par Cristina CERAMI (CNRS, CHSPAM-SPHERE)


Télécharger l’affiche ici

9h30–11h15 :

  • Riccardo CHIARADONNA (Università degli studi Roma Tre), La matière, les corps, le mouvement : la structure du monde chez Plotin

PAUSE CAFÉ

11h30–12h45 :

  • Andreas LAMMER (Universität Trier), A Common Matter ? Avicenna on the Heavens and the Earth

PAUSE DÉJEUNER

14h30–15h45 :

  • Charles EHRET (Université Paris 1-Panthéon Sorbonne), Power, motion and substratum in Aquinas’s account of generation

15h45–17h00 :

  • Elisa CODA (Università di Pisa), La matière et les éléments : un débat sur Aristote dans le traité sur les Formes des éléments d’Isaac Abravanel (XVe siècle)





Jeudi 24 mai, 10:00 – 18:00
Université Paris Diderot, bât. Condorcet, Salle Malevitch, 483A

Structures génériques, structures théoriques (suite). Pureté et impureté de la forme chez Aristote.

Journée d’étude organisée par Annick Jaulin (SPHERE, Université Paris 1)

Marko Malink (NYU College of Arts and Science)
& David Charles (Yale University)
Débat sur le statut de la forme
Cristina Cerami, Michel Crubellier, Annick Jaulin, Pierre-Marie Morel, Pierre Pellegrin Table ronde




Jeudi 21 juin 2018 9h30 – 17h,
Université Paris Diderot, bât. Condorcet, Salle Malevitch, 483A

"Peut-on parler de la génération comme d’un mouvement ?"

Journée d’études organisée par Daniel A. Di Liscia et Sabine Rommevaux-Tani



Télécharger le programme en PDF


9h30 – 9h45 : introduction

9h45 – 11h Cristina Cerami (SPHERE, CNRS)

Changement, mouvement, génération chez Aristote et Averroès

11h15 – 12h30 Sabine Rommevaux-Tani (SPHERE, CNRS)

La détermination de la rapidité de la génération des formes élémentaires dans le De sex inconvenientibus, traité anonyme du XVIe siècle.

14h – 15h15 Jean Celeyrette (UMR Savoirs, Textes, Langage, CNRS-Université de Lille)

La question du mouvement de génération à la faculté des arts de Paris au milieu du XIVe siècle

15h30 – 16h45 Daniel A. Di Liscia (Ludwig-Maximilians-Universität München / Munich Center for Mathematical Philosophy)

The transmutation ad substantiam in Jacques Legrand’s philosophical Compendium

 ------

Résumés

  • Cristina Cerami (SPHERE, CNRS)


    Changement, mouvement, génération chez Aristote et Averroès


    La question de savoir comment définir la génération substantielle, appelée aussi génération absolue, est au cœur des traités physiques d’Aristote et de sa réflexion sur le changement. Tantôt Aristote semble vouloir rabattre ce phénomène sur les autres types de changement (dans les catégories de la qualité, de la quantité et du lieu), tantôt il lui accorde un statut unique, qui en fait un phénomène irréductible aux autres changements. Dans les deux cas, la doctrine d’Aristote entraîne des difficultés internes à sa propre théorie générale du mouvement. Le but de cette présentation est de mettre en lumière une partie de ces difficultés et de montrer la solution qu’Averroès en a proposée.

  • Sabine Rommevaux-Tani (SPHERE, CNRS)


    La détermination de la rapidité de la génération des formes élémentaires dans le De sex inconvenientibus, traité anonyme du XVIe siècle.


    Le De sex inconvenientibus s’articule autour de quatre grandes questions principales dans lesquelles l’auteur se demande comment déterminer la rapidité de l’altération, de l’augmentation, du mouvement local, mais aussi de la génération des formes élémentaires. Nous verons comment est justifié le fait que la génération des formes élémentaires n’est pas un processus instantané et quel lien est établi entre cette génération et l’altération.

  • Jean Celeyrette (UMR Savoirs, Textes, Langage, CNRS-Université de Lille)


    La question du mouvement de génération à la faculté des arts de Paris au milieu du XIVe siècle


    La nature de la génération, s’agit-il ou non d’un mouvement, ne semble pas avoir suscité de vifs débats à la faculté des arts de Paris si on en juge par la longueur des questions consacrées au sujet. Toutefois il y a plus que des nuances dans les argumentations. Nous le montrerons à partir des questions sur la Physique de Nicole Oresme (qu. V, 3) et de la tertia lectura de Jean Buridan (qu. V, 1), deux textes à peu près contemporains. En revanche l’argumentation développée quelques années plus tard par Buridan dans l’ultima lectura apparaît plus élaborée, sous l’influence peut-être de la physique d’Ockham.

  • Daniel A. Di Liscia (Ludwig-Maximilians-Universität München / Munich Center for Mathematical Philosophy)


    The transmutation ad substantiam in Jacques Legrand’s philosophical Compendium


    Jacques Legrand (approx.’ 1360–1415/18), a famous writer, political adviser of the King of France, and an important personality within his order - the Hermits of Saint Augustin - composed a general handbook for his students under the title Compendium utriusque philosophie. Conserved today in two manuscripts, this wide-ranging work was originally intended to deal with both branches of philosophy, the practical and the theoretical, but it was finally reduced only to the field of natural philosophy. This field, however, is treated in the Compendium in its widest amplitude, covering the matters from the most abstract notions contained in the Aristotelian Physics until the more empirical questions regarding geology and mineralogy. In-between, Legrand addresses the classical issues connected to De generatione et corruptione, where he presents not only Aristotle’s ideas "de transmutationum que fit ad substantiam" and those of the commentary tradition, but also the new views current in late medieval Paris. Preparing an edition of this text in the framework of my project on the tradition "De perfectione specierum", the aim of my talk is not only to present the main principles on which Legrand’s interpretation of Aristotle is based, but also to examine to which extent some of the "analytical languages/techniques" of the calculators (de incipit et desinit and de maximo et minimo) were successfully incorporated into his Compendium.








Université Paris Diderot, bâtiment Condorcet, 10 rue Alice Domon et Léonie Duquet, 75013 - Paris (plan).







*
Calculer votre itinéraire avec le site de la RATP

Metro : lignes 14 et RER C, arrêt : Bibliothèque François Mitterrand ou ligne 6, arrêt : Quai de la gare. Bus : 62 et 89 (arrêt : Bibliothèque rue Mann), 325 (arrêt : Watt), 64 (arrêt : Tolbiac-Bibliothèque François Mitterrand)