Partenaires

logo Sphere
CNRS
Logo Université Paris-Diderot Logo Université Paris1-Panthéon-Sorbonne


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Publications > Ouvrages parus > La clinique : Usages et valeurs

La clinique : Usages et valeurs

Approches plurielles pour comprendre l’évolution de la médecine

Dirigé par Céline Lefève et Gilles Barroux

Pratique du médecin au lit du malade, la clinique est à l’origine de l’histoire de la médecine. Rencontre avec le patient, examen de son corps, recherche du diagnostic et temps de la thérapeutique, elle en demeure le cœur, tout en se transformant au fil de l’évolution des sciences et des techniques, de la société et des politiques de santé publique. Les auteurs étudient ces transformations en cherchant à comprendre le devenir de la médecine, à relire et interroger l’histoire des pratiques et des pensées médicales. L’histoire de la clinique est au centre de la première partie de l’ouvrage. La jonction des âges classique et moderne, période de renaissance de la clinique, permet d’éclairer les fondements et les mutations de la médecine contemporaine. Les enjeux éthiques actuels de la clinique sont abordés dans la partie suivante. L’accent est mis sur l’importance de l’attention à la situation singulière des patients, sur les usages des récits des patients et sur la formation à l’éthique des étudiants en médecine. La dernière partie esquisse une anthropologie des pratiques cliniques contemporaines à travers deux études de terrain. Elles révèlent les difficultés à créer des espaces et des relations de soin favorisant un accompagnement individualisé et durable des personnes malades.
En croisant les regards des disciplines historique, philosophique, anthropologique et médicale, ce livre reflète les moments de crises de la médecine et le besoin de penser les tensions entre savoirs, innovations, enseignement et pratique quotidienne. Il fait apparaître la diversité des usages de la clinique, selon les lieux, les pathologies, les spécialités, et la multiplicité de ses renaissances, jusqu’à ses transformations épistémologiques et éthiques actuelles. Il s’adresse aux praticiens et aux acteurs du champ de la santé désireux de mettre en œuvre des pratiques plus réflexives.


 :: Éditions Seli Arslan
 :: ISBN : 978-2-84276-188-2.
 :: 192 pages



Sommaire
PREMIÈRE PARTIE – HISTOIRE DE LA CLINIQUE :
L’élaboration de la clinique. L’exemple des consultations épistolaires (Gilles Barroux)
Le médecin au temps des Lumières : quelle pratique, quelle clinique ? (Jean-Pierre Peter)
La méthode clinique entre exigence scientifique et outil administratif (Antoine Ermakoff)


DEUXIÈME PARTIE – QUESTIONS ÉTHIQUES POSÉES PAR LA CLINIQUE CONTEMPORAINE :
Quelle place pour la clinique dans la formation éthique des futurs médecins ? Fondements philosophiques et exemples d’enseignement d’éthique utilisant le cinéma (Céline Lefève)
En quête d’un monde moral commun : le récit au service d’une interrogation éthique partagée en contexte de décision médicale (Marie Gaille)
Ambivalence de la clinique : de l’ordre du discours à la lecture du désordre (Catherine Draperi)



TROISIÈME PARTIE – PRATIQUES CLINIQUES CONTEMPORAINES :
Médecine complémentaire et médecine conventionnelle : la rencontre de différentes cliniques. L’acupuncture dans une structure publique de santé (Lucia Candelise)
De nouveaux problèmes dans de vieux espaces. La clinique et le traitement de la dépendance aux opiacés en Amérique du Nord (Todd Meyers)
Approche clinique, désuétude et modernité (Didier Sicard)