Partenaires

logo Sphere
CNRS
Logo Université Paris-Diderot Logo Université Paris1-Panthéon-Sorbonne


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Axes de recherche > Interdisciplinarité en histoire et philosophie des sciences > 5 Histoire culturelle et interdisciplinaire des techniques

Axe Interdisciplinarité en histoire et philosophie des sciences

5 Histoire culturelle et interdisciplinaire des techniques

JPEG


Thématiques / Séminaires / Revue / Projet de recherche / Membres / 2018–2022


Cette thématique est explicitement développée comme un axe transversal de SPHERE. Il s’agit de promouvoir une réflexion sur les aspects techniques, les instruments et les cultures matérielles des sciences étudiées dans les autres axes, et, en plus, d’interroger les relations avec les techniques générales, l’ingénierie et la technologie. Par le biais des différentes collaborations soutenues et structurelles (ICT, Centre Koyré, CNAM, etc.), la thématique vise aussi à être un lieu de collaboration inter-laboratoires.
La thématique rassemble des chercheurs qui étudient les chevauchements historiques entre techniques et sciences dans leur cadre culturel, en tenant compte des pratiques individuelles, des conditions matérielles, des structures sociales et économiques, et des configurations intellectuelles. Le terme « technique » y est entendu dans son sens le plus large et couvre objets technologiques, instruments scientifiques aussi bien qu’actions et manipulations techniques.
  • a. L’expérience des techniques
    Dans un renouvellement de l’historiographie des techniques, nous proposons de prêter une attention particulière à l’expérience. L’intérêt des techniques n’est pas seulement dans les artefacts ou les « technologies », mais se trouve surtout dans l’interface entre l’objet technique et le sujet. La thématique souligne les arts de faire et de l’expérience sensible, conçus comme participant d’un processus d’intellection et de construction de la subjectivité, dans le passé comme actuellement. (Voir aussi l’axe Histoir et Philosophie de la médecine)
    L’expérience de la culture matérielle des techniques est centrale, par exemple dans les pratiques de création et de constitution des objets, de l’expérimentation, tout comme les pratiques de classement et de restauration. C’est la confrontation avec la matérialité des artefacts qui fait apparaître l’importance du geste dans la recherche et dans la transmission de connaissances. La matérialité des choses, leur individualité concrète et particulière, déterminent fortement les systèmes techniques et les procédures, même si la relation entre les objets matériels et le raisonnement théorique demeure difficile à être saisie. Cependant, l’expérience technique n’est pas déterminée par la matérialité, et l’imaginaire des techniques joue un rôle important dans l’expérience et la pensée technique. (P. Cassou-Nogues, M-J. Durand-Richard, L. Hilaire-Pérez, E. Vandendriessche, K. Vermeir)
    L’expérience technique couvre aussi la pédagogie, la participation aux pratiques techniques, les mouvements DIY et fablab, et la performativité des techniques. On la retrouve dans l’expérience des collections, des expositions et des spectacles techniques. Nous ne nous intéressons pas seulement à l’expérience pratique et intellectuelle, mais aussi à l’expérience émotionnelle des techniques. Finalement, les membres de la thématique visent à (re)créer et (re)vivre l’expérience des techniques, par la reconstitution (en collaboration avec le fab-lab de Paris Diderot) et l’ethnologie des techniques, et à développer ces nouvelles méthodologies en théorisant l’importance de l’expérience en histoire et philosophie des techniques (L. Hilaire-Pérez, T. Crane, K. Vermeir, le projet « reconstitution » débuté en 2016 ; voir aussi la thématique 6.2 « pratiques »]).
  • b. Sciences, techniques, technologie
    La spécificité de cette thématique tient à ce qu’on y étudie, de façon interdisciplinaire, les interactions entre sciences, arts, métiers, techniques et technologie. D’abord, l’histoire du concept « technologie » (cf. le projet « La technologie, science humaine ») montre bien les relations changeantes entre arts et sciences (L. Hilaire-Pérez, K. Vermeir). La modernité technique et le nouveau rôle de l’ingénieur au 19e siècle ont radicalement changé ce rapport, et les membres de la thématique portent un intérêt particulier aux visions décalées de la science et des théories scientifiques par les ingénieurs aux 19e et 20e siècles (O. Darrigol, J-P. Llored, A. Moatti). Nos intérêts s’étendent jusqu’aux nouvelles techniques et techno-sciences du 21e siècle, comme le big data, la robotisation, l’intelligence artificielle, les nano- et biotechnologies (M-J. Durand-Richard, J-P. Llored, A. Moatti), mais aussi les techniques du corps, les techniques (bio)médicaux et les techniques de gestion des risques environnementaux (L. Candelise, A-L. Chabert, M. Katouzian-Safadi, G. Lachenal, J-P. Llored, K. Vermeir, et l’axe Histoire et Philosophie de la médecine ; voir aussi p.ex. un nouveau séminaire dédié à la philosophie et à l’histoire de la chimie étudiée en tant que science et industrie.). Plus généralement, nous examinerons la relation entre techniques et modernité, et nous étudions particulièrement l’histoire de la critique et de l’exaltation de la modernité technique (Voir p.ex. le nouveau séminaire de A. Moatti « Histoire d’une critique de la modernité technique en France »).


Ces thèmes vont faire émerger des questionnements historiographiques, s’inspirant aussi de l’anthropologie et de l’épistémologie des sciences et des techniques, qui vont promouvoir les discussions avec des autres thématiques, axes et laboratoires.


Séminaires

Revue

Projet de recherche



Membres / Thématiques /

Responsable
VERMEIR Koen
Chercheurs - Doctorants - post-doctorants
BRIZAY Eric
BULLYNCK Maarten
CANDELISE Lucia
CASSOU-NOGUES Pierre
CHABERT Anne-Lyse
CRANE Thomas
CROZET Pascal
DARRIGOL Olivier
DURAND-RICHARD Marie-José
GROSHOLZ Emily
HILAIRE-PEREZ Lilliane
KATOUZIAN-SAFADI Mehrnaz
LACHENAL Guillaume
LLORED Jean-Pierre
MALET Antoni
MOATTI Alexandre
VANDENDRIESSCHE Eric