Partenaires

logo Sphere
CNRS
Logo Université Paris-Diderot Logo Université Paris1-Panthéon-Sorbonne


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Axes de recherche > Interdisciplinarité en histoire et philosophie des sciences > 3 Histoire des sciences, histoire du texte

Axe Interdisciplinarité en histoire et philosophie des sciences

3 Histoire des sciences, histoire du texte

JPEG


Thématiques / Membres / 2018–2022


Le séminaire « Histoire des sciences, histoire du texte » a vocation à se poursuivre et nous y aborderons les thèmes suivants, en vue de préparer des publications collectives :

Temporalité.
Divers documents portent les marques d’activités scientifiques se déroulant dans le temps, et leur structure interne, voire des traces matérielles révèlent parfois l’intervention d’acteurs opérant à des moments différents ou tout au long d’une période de temps donnée. Qu’il s’agisse de l’échelle d’un calcul ou de la production d’une figure, voire de celle de la préparation d’éditions critiques ou de l’annotation, comment peut-on exploiter ces traces de temporalité ? Telle sera l’une des questions au cœur de notre travail collectif.

Histoire et pratique des éditions.
Nous poursuivrons l’exploration de ce champ d’études, qui s’est avéré particulièrement fructueux au cours de nos workshops Shaping the sciences of the ancient world ; text criticisms, critical editions and translations of ancient and medieval scholarly texts (18th-20th century). Dans un premier temps, nous finaliserons le livre produit au terme de ces opérations. Puis nous nous pencherons plus spécifiquement sur la manière dont les éditions représentent écritures numériques, formules, langues anciennes et sur l’impact de ces travaux sur l’historiographie.

En relation avec le projet « Histoire et Philosophie des Mathématiques, XIX-XXIe siècles », nous nous intéresserons aux éditions d’œuvres complètes de mathématiciens du XIXe siècle, mais aussi plus largement d’éditions de textes scientifiques anciens, pour étudier les modalités de fabrication de ces textes et les pratiques scientifiques développées pour les produire.

Textes secondaires et historiographie.
Nous poursuivrons l’étude des textes de sciences dits seconds (paraphrase, citation, commentaire, encyclopédies) et des manières dont l’historiographie les a commentés. En particulier, nous avons un livre en préparation sur les commentaires.

Parties de textes.
Nous entendons également poursuivre le travail sur ce thème, particulièrement fécond, après la publication de notre livre collectif sur le sujet.

Que documentent les traits matériels des manuscrits ?
Nous nous pencherons sur les techniques de déchiffrage de traces matérielles sur nos sources, et sur la manière dont l’histoire des sciences pourrait les exploiter.

Traduction.
Dans ce contexte, nous entendons étudier les traductions d’un point de vue historique et en tant que texte, en vue de proposer une publication collective.

– En rapport avec le sous-axe « Ecritures et usages du passé des sciences », ainsi qu’avec « cultures, pratiques, travail », nous nous pencherons sur les textes qui répondent aux jugements d’acteurs en terme de « facilité », « simplicité », « aisance », « concision.



Membres / Thématiques /

Organizers
BRETELLE-ESTABLET Florence
CHEMLA Karine
Chercheurs - Doctorants - Post-docs
BUSTAMANTE Martha Cecilia
CHAIGNEAU Pierre
DE VARENT Charlotte
DECORPS-FOULQUIER Micheline
HAFFNER Emmylou
KELLER Agathe
LEJEUNE Edgar
MORGAN Daniel Patrick
MORICE SINGH Catherine
MOUNTRIZA Ioanna
PROUST Christine
REYNAUD Adeline
SCHMITT Stéphane
VERMEIR Koen