Partenaires

logo Sphere
CNRS
Logo Université Paris-Diderot Logo Université Paris1-Panthéon-Sorbonne


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Axes de recherche > Recherches interdisciplinaires en histoire et philosophie des sciences et techniques > 1 Histoire des sciences, histoire du texte 2012–2017

Axe Recherches interdisciplinaires en histoire et philosophie des sciences

1 Histoire des sciences, histoire du texte 2012–2017

JPEG
Les informations 2018–2022 remplaceront celles de 2012–2017 sur cette page
Les informations 2012–2017 sont désormais archivées, accessibles dans la rubrique
"Archives, Axes de recherche 2012–2017"


- Thématique
- Séminaire commun
- Publications
- Membres


Thématique

Le travail collectif, qui se mène pour l’essentiel dans le cadre du séminaire « histoire des sciences, histoire du texte », a été particulièrement actif au sein du groupe réuni autour de ce projet. En 2015, nous avons publié un ouvrage préparé avec le linguiste Jacques Virbel, (Chemla, Virbel (éds.), Texts, Textual Acts and the History of Science) qui visait à montrer l’utilité, pour l’histoire des sciences, de prendre en compte actes de langage et phénomènes textuels comme les énumérations (chapitres de Bretelle-Establet (travail d’analyse des spécificités d’écriture dans les textes médicaux produits dans les marges méridionales de l’empire Qing et du début de la République), Cambefort (déclaratifs dans les textes d’entomologie), Chemla, Keller (description des textes d’algorithmes), Proust (mathématiques dans la langue des textes de séries), Robadey (énumération chez Poincaré), Teboul (énumération dans la lexicographie en Chine ancienne). Outre leurs contributions à cet ouvrage, les divers auteurs ont bénéficié de cette percée pour publier des articles de RCL.


En relation avec le projet sur les tables numériques (Dir. D. Tournès), des travaux ont également été menés sur les textes de tables, tout particulièrement dans les écrits chinois. Ils ont fait l’objet de deux numéros spéciaux de la revue EASTM, (Chemla (éd.)), et avec des articles de Chemla, Li Liang, Ma Biao (deux invités de longue durée de SPHERE) et Morgan.


Dans le cadre du projet SAW nous avons analysé, avec la contribution de la linguiste Julie Lefebvre, les modalités et la signification des segmentations de textes dans divers types de productions écrites scientifiques (séminaires, workshop 3-4 juillet 2013) ; les résultats de ces recherches sont à paraître dans l’ouvrage Pieces and parts in scientific texts, F. Bretelle Establet et S. Schmitt (éds.), qui contient plusieurs chapitres produits par les membres du group (Bretelle-Establet (citation et ses fonctions dans les textes médicaux chinois), Chemla (le sens des chapitres en Chine ancienne), Decorps (textes mathématiques grecs et leurs parties), Proust (textes cunéiformes mathématiques), Schmitt (sens des épigraphes au XIXe siècle)). Un autre résultat des réflexions de SAW est une collection d’articles, Orality and written documents, qui s’interroge sur la part d’oralité qui sous-tend certaines sources écrites scientifiques ; cette collection d’articles est parue en 2017 (datée 2015) dans les Archives Internationales d’Histoire des Sciences (M.C. Bustamante (éd.), avec des articles de Bustamante, Keller, Morgan et Proust. Nous avons également, au cours de plusieurs séances d’un workshop du projet SAW (15 janvier, 5 et 19 février 2015), examiné comment les propriétés matérielles et textuelles de documents traitant de sciences astrales permettaient de reconstituer des aspects des milieux et des pratiques au contact desquels ils avaient été produits. Ceci a conduit à la parution en 2017 d’un numéro spécial de la revue Centaurus (How do writings in the astral sciences document mathematical practices and the practitionners (éds. : M. Husson (à l’époque membre de SPHERE, et depuis recruté au CNRS et affecté au SYRTE) et R. Kremer (Darmouth college, US, invité de longue durée). Ce numéro contient des articles de membres du groupe, notamment Hirose, Husson, et Morgan. SAW a également travaillé de façon récurrente sur le thème des erreurs dans les textes scientifiques anciens et de ce qu’elles nous apprennent sur les pratiques de calcul ou sur les milieux qui ont produit ces erreurs. Une thèse a été consacrée à ces questions (voir thèse de Middeke-Conlin dans le bilan de l’axe HPM), et une collaboration s’est développée avec le Center for the Study of Manuscript Cultures, Hamburg Universitaet, avec lequel nous avons co-organisé deux colloques, dont un précisément sur ce thème (colloque Mistakes and the study of manuscripts organisé par SAW et le CSMC à Paris les 2-3 mai 2016). L’article de Chemla et Morgan (2016, There is Also Writing in Turns…) dérive d’une conférence plénière donnée lors de la première de ces rencontres, et il renouvelle l’interprétation d’un manuscrit chinois récemment excavé en articulant étude matérielle et examen mathématique. Plus généralement, Morgan et al. ont organisé un colloque qui visait à explorer ce qu’on peut dire de chaque manuscrit de la tombe, en prenant un point de vue global sur ce qu’elle renfermait.

SAW a enfin fourni le cadre pour étudier les textes de l’histoire des sciences anciennes. Nous avons ainsi amorcé l’étude des genres biographiques de savantes (Bretelle, écriture biographique en Chine contemporaine ; Keller, biographies de mathématiciens dans l’Inde contemporaine ; Zhou et Chen, biographies de mathématiciens et d’astronomes dans la Chine contemporaine).

Ces points ont été choisis en fonction des buts que s’est assigné le projet ERC "Mathematical sciences in the ancient world" et qui sont exposés ici. "Histoire des sciences, Histoire du texte" se développera pour les prochaines années dans ce cadre.



Séminaire
1996–…


Publications
Mis à part les publications individuelles des membres sur les thèmes du projet, pour lesquelles nous renvoyons aux pages web personnelles (voir liens ci-dessous), le groupe réuni autour du projet « Histoire des sciences, histoire du texte » a préparé un ouvrage collectif :
Karine Chemla et Jacques Virbel (eds.), Introduction to textology via scientific writings, Springer, 2015.

Les membres du groupe ont par ailleurs publié un ensemble d’articles sur les thèmes de travail commun dans la revue NTM Zeitschrift für Geschichte der Wissenschaften, Technik und Medizin, 2011-2012



Membres

Responsables
BRETELLE-ESTABLET Florence
CHEMLA Karine
Chercheurs - Doctorants - Post-doctorants
BUSTAMANTE Martha Cecilia
CHAIGNEAU Pierre
CHEN Yifu
DECORPS Micheline
DESSAGNES Magali
HIROSE Sho
HUSSON Matthieu
KELLER Agathe
KREMER Richard
LI Liang
MORICE SINGH Catherine
PROUST Christine
SCHMITT Stéphane
VERMEIR Koen
ZHENG Felix