Partenaires

logo Sphere
CNRS
Logo Université Paris-Diderot Logo Université Paris1-Panthéon-Sorbonne


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Axes de recherche > Histoire et philosophie de la médecine

Histoire et philosophie de la médecine

JPEG


Cet axe a été créé en 2012 à l’issue du précédent quinquennal pour créer un espace dédié à des travaux sur la médecine et la santé, qui ne soient pas « fondus » dans les travaux sur la discipline biologique. Il propose aujourd’hui un ensemble de recherches sur l’expérience de la maladie, l’usage du corps humain et l’histoire de la médecine comme forme de savoir et ensemble de pratiques de soin.
Il s’appuie sur trois compétences disciplinaires : histoire, philosophie et anthropologie, et se caractérise par une approche décloisonnée sur un double plan spatial et temporel, avec une mise en perspective des questionnements dans le temps long, une exploration et une confrontation de différents corpus et parties du monde/ « aires culturelles ». C’est un point important de son inclusion dans SPHERE.
Il se caractérise aussi par l’importance accordée à l’approche en interdisciplinarité (double formation et/ou élaboration de modes et des méthodologies de travail avec des équipes médicales, des chercheurs en biomédecine, des soignants). C’est également un point important pour sa cohérence avec l’ensemble de SPHERE.
Par la réunion de ses compétences disciplinaires et le fait qu’il aborde la médecine comme un objet pluriel, de ses enjeux épistémologiques à ses dimensions pratiques, et ce dans la longue durée, à partir de différentes parties du monde/ « aires », il offre un axe original au sein du paysage français de la recherche.
Les thématiques ont été redéfinies pour le nouveau contrat, afin de mieux correspondre à l’évolution des travaux de l’axe, mais sans en changer non plus les équilibres fondamentaux. Marie Gaille portera désormais la responsabilité de l’ensemble de l’axe, qui se déclinera selon quatre thématiques.



Thématiques de recherche / Membres /


  • 1 Histoire et philosophie du soin : cultures, pratiques et critiques 2018–2022
    Cette thématique repose sur l’idée que les discours, savoirs et pratiques de la médecine se saisissent des sujets en fonction de valeurs morales et d’enjeux sociaux historiquement construits, culturellement situés et souvent implicites. Définir le normal et le pathologique, traiter, médicaliser, prendre soin relèvent de logiques et de finalités complexes. La thématique porte donc sur les enjeux épistémologiques, éthiques et politiques à l’œuvre dans les logiques, le travail, les organisations et les relations de soin. Elle aborde la question du soin dans ses transformations historiques et dans son actualité, elle intègre les travaux en sciences sociales et analyse les apports et les limites de la notion de « soin » en santé.
  • 2 Médecine et gouvernement 2018–2022
    Plusieurs membres de l’axe Histoire et philosophie de la médecine ont exprimé le souhait de voir leurs recherches se fédérer dans un thème particulier : « médecine et gouvernement », qui interroge la manière dont la médecine peut être décrite comme un ensemble de techniques et de pratiques de gouvernement (gouvernement de soi et gouvernement des autres), inscrite dans des rationalités de gouvernement particulières, et occupant un rôle politique parfois considérable ; et comment, d’autre part, elle fournit et a fourni tout un ensemble de savoirs visant à connaître et gouverner individus et populations. Dans ce cadre, plusieurs thèmes seront abordés : 1° Concepts et pratiques médicales dans une rationalité néolibérale. 2° Race et médecine. 3° Le rôle du savoir aliéniste dans l’analyse des capacités morales et civiles au XIXe siècle. 4° Décider en incertitude : enjeux éthiques, épistémologiques et sociaux de la médecine génomique […]
  • 3 Maladie, environnement, santé : approches historiques, philosophiques, écologiques et médicales 2018–2022
    Cette thématique réunit une dizaine de chercheurs qui entendent poursuivre, dans des projets collectifs ou à titre personnel, une partie de leurs recherches sur les questions des rapports entre environnement, santé et maladie. Comme par le passé, deux principaux projets se dégagent. Le premier s’intéresse à approfondir la dimension historique et philosophique du rapport environnement-santé. Comptant des spécialistes de zones géographiques variées pour des périodes historiques différentes, les chercheurs impliqués dans cet axe de recherche peuvent fournir le matériau nécessaire pour élaborer, dans les prochaines années, une étude comparatiste. La richesse et la volonté commune de questionner une grande variété de périodes (surtout les moins étudiées actuellement, comme la période médiévale) et les zones géographiques non européennes permettent de reposer la question des ruptures survenues dans le rapport Homme/Environnement. Un second projet réunit plusieurs chercheurs travaillant aux liens entre santé et environnement dans un cadre scientifique et social nouveau, ouvert par les découvertes médicales et les nouvelles divisions territoriales de pouvoir politique, au fil du XIXe siècle. […]
  • 4 Maladie chronique, neurosciences et handicap 2018–2022
    On se propose ici d’approfondir l’histoire de la pensée médicale, le rapport de la médecine aux techniques, ses modèles épistémologiques, leurs effets en termes de prise en charge, en particulier dans les champs des maladies chroniques, des situations de handicap et des neurosciences. Ces champs ont de multiples points de rencontre : sur le versant de la pathologie, ils renvoient à des maladies ou des déficiences qu’on ne sait pas guérir, et avec lesquelles on vit de façon durable. L’histoire des neurosciences elle-même éclaire de façon fondamentale le questionnement sur la prise en charge de maladies neuro-dénégératives. Ces points de rencontre se sont concrétisés notamment dans le projet ANR NormaStim, à cheval sur la période bilan et la période prospective du Rapport quinquennal. Cette thématique permettra aussi, dans cette perspective épistémologique, de s’intéresser à la manière dont des savoirs expérientiels se constituent en vis-à-vis de ce savoir scientifique, tout en mettant l’accent sur les aspects méthodologiques et la recherche. Enfin, c’est notamment à partir de cette thématique que les liens avec la thématique transversale « Histoire culturelle et interdisciplinaire des techniques » (nouvel axe 5) pourront être développés, avec la perspective d’un colloque organisé conjointement et unissant les angles d’approches des deux thématiques : « cerveau et techniques : perspectives historiques et épistémologiques ». […]



Membres / Thématiques /

Responsable
GAILLE Marie
Chercheurs - Doctorants - Post-doctorants
BANSARD Elsa
BARBARA Jean-Gaël
BARROUX Gilles
BENSAAD Meyssa
BOSSI-REGNIER Laura
BIZOUARN Philippe
BRETELLE-ESTABLET Florence
CAMUS Agathe
CANDELISE Lucia
CHANSIGAUD Valérie
CHABERT Anne-Lyse
CHERICI Céline
D’HOMBRES Emmanuel
DORON Claude-Olivier
DUPONT Jean-Claude
ELICHABE Benoit
GACHELIN Gabriel
GILART de KERANFLEC’H Charlotte
KATOUZIAN-SAFADI Mehrnaz
LACHENAL Guillaume
LAMOUCHI-CHEBBI Kouthar
LANCELOT Mathilde
LEFEVE Céline
LEPLEGE Alain
MALASPINA Cécile
MEURIS César
MOULIN Anne-Marie
RICORDEL Joelle
SALANSKIS Emmanuel
THAY Roger
VERMEIR Koen
YAKURA Hidetaka
-->